Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

N’ayez pas peur de la douceur, elle est votre force

Knsy Knsy/Getty Images
Partager

Où est passée la douceur ? Celle des mœurs et des paroles ?

Il est rare d’entendre dire d’une personne qu’« elle est tellement douce ». Pourquoi ? Pourtant, quand il s’agit de décrire une chose ou un objet, on l’emploie volontiers. L’adjectif « doux » est souvent utilisé pour qualifier un shampoing, une crème ou de la lessive. Mais, dès qu’il s’agit de l’appliquer au caractère humain, la connotation devient aussitôt négative. Car on rapproche volontiers la douceur à certains de ses synonymes comme la faiblesse, la tiédeur, la pâleur, la mollesse…

À ce compte là, rien d’étonnant de ne jamais entendre parler de douceur chez les hommes ou les femmes. Au contraire. Aujourd’hui chacun est prié de se battre, pour ses droits, ses convictions et même ses émotions. Au lieu d’échanger des idées, on échange des coups. Au lieu d’apprécier la beauté des différences avec les autres, on cherche à les dominer. Tendre la joue ? Pardonner ? Il n’en est pas question.

La douceur est une force

La douceur n’a pas une bonne image. Il est de bon ton d’être forts et expressifs car la douceur est trop perçue comme un signe de faiblesse. C’est là, le problème. Car la douceur est une vraie force. ll faut avoir un caractère fort pour ne pas exploser de colère à n’importe quelle occasion. Pour ne pas perdre la face et rester fidèle à son point de vue tout en respectant l’autre. Tout en aimant l’autre.

La douceur n’a pas de sexe. Et elle ne devrait pas en avoir. Car elle n’est pas exclusivement un trait de caractère féminin. La douceur n’a pas les yeux d’une biche. Elle peut être associée à la fermeté et la conséquence. Une personne douce sait dire « non ». Elle maintient son opinion, car elle sait très bien pourquoi, parce que ses convictions sont ancrées et justifiées. Mais elle s’affirme avec respect, parce qu’elle évite de blesser ou d’humilier l’autre.

La douceur va avec l’amour et le respect, tout en ne permettant pas à l’autre qu’il nous envahisse. Celui qui est fort et doux n’est pas animé par l’envie de se venger ou de vaincre l’autre, ce qui ne signifie pas qu’il renonce à la justice. C’est juste une question de méthode. La douceur nous rend heureux. Rappelons nous l’une des béatitudes proclamées par Jésus : « Heureux les doux, car ils posséderont la terre. »

« Jésus n’a pas dit heureux les mous »

C’est ce qu’approfondit le père Nicolas Buttet, le fondateur de la fraternité Eucharistique : « Comprenons bien, la douceur n’est pas de la mollesse. Jésus n’a pas dit heureux les mous mais heureux les doux. Car la douceur est faite d’une profonde détermination, d’un engagement sincère à avancer et persévérer ». La source d’une telle douceur est dans notre intériorité. Ne peuvent être doux que ceux qui s’intériorisent. Quand on vit à l’intérieur de soi même, les évènements extérieurs ne nous coupent pas du monde, leur emprise sur nous est atténuée.

« C’est parce que le sanctuaire intérieur dans lequel nous vivons nous protège et nous permet de regarder ce monde extérieur avec tendresse » continue le père Buttet. Ce temps de Carême n’est-il pas le moment de poser quelques actes de douceur ? Celui d’exprimer de la douceur envers une personne qui suscite en nous de la colère ? Que ce soit un travail qui nous énerve, ou une situation d’adversivité forte. Pourquoi ne tenterions-nous pas de transformer notre agressivité en douceur ?  Cette douceur est l’expression de l’amour, celui qui « patient, serviable, n’est pas envieux, ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil. » (St. Paul, Co 1)

Tags:
amour
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]