Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le pape François salue « le geste généreux et héroïque » d’Arnaud Beltrame

Pope Francis General Audience
Antoine Mekary | ALETEIA
Partager
Commenter

Le Pape a adressé ses condoléances après l'attaque terroriste survenu en France, à Trèbes (Aude) le 23 mars.

L’attentat du Super U de Trèbes a eu un écho bien au delà de nos frontières. De nombreux chefs d’État se sont émus par communiqué ou sur les réseaux sociaux de cette nouvelle attaque qui a frappé la France, tuant quatre personnes. Le pape François a adressé ce lundi matin ses condoléances par télégramme. Il y fait part de sa « tristesse » et assure les proches des victimes de ses « prières ». Au diapason de l’hommage unanime qui lui a été rendu tout au long du week-end en France, le Saint-Père « salue particulièrement le geste généreux et héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a donné sa vie en voulant protéger des personnes. »

Ayant appris les tragiques attentats survenus à Carcassonne et à Trèbes, faisant plusieurs victimes, je vous fais part de ma tristesse et je confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie, m’associant par la prière à la peine de leurs proches. Je salue particulièrement le geste généreux et héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a donné sa vie en voulant protéger des personnes. J’exprime ma sympathie aux blessés et à leurs familles, ainsi qu’à toutes les personnes touchées par ce drame, demandant au Seigneur de leur apporter réconfort et consolation. Je condamne à nouveau de tels actes de violence aveugle qui engendrent tant de souffrances, et demandant avec ferveur à Dieu le don de la paix, j’invoque sur les familles éprouvées et sur tous les Français le bienfait des Bénédictions divines.

Hasard du calendrier, le pape François recevait ce lundi matin en audience des cadres et du personnel de l’Inspection de sécurité publique auprès du Vatican. Le pontife a estimé que leur mission permet d’éviter qu’un « fou ne commette de massacre ». Après avoir béni toutes les personnes présentes au terme de son bref discours, l’évêque de Rome a repris spontanément la parole : « Je ne sais comment vous remercier, vous êtes des protecteurs ». « Vous vous sacrifiez pour protéger le Pape et tous les gens », a-t-il alors déclaré. Pour exprimer sa gratitude, le Pape les a confiés à saint Joseph, « protecteur de Jésus ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]