Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

« Arnaud Beltrame a cherché le Christ »

ARNAUD BELTRAME
LA GAZETTE DE LA MANCHE I AFP
Partager

Décédé après s’être volontairement substitué à une femme retenue en otage par le terroriste Radouane Lakdim, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a posé un acte héroïque mêlant ses convictions personnelles à la foi chrétienne qui l’animait.

Assassiné après s’être substitué à une otage dans un supermarché de Trèbes (Aude) ce vendredi 23 mars, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a fait preuve d’un courage exceptionnel. « Tu t’es comporté dans tes derniers instants comme tu t’es comporté durant toute ta vie : en patriote, en homme de bien, en homme de cœur. Puisse ton ultime sacrifice nous inspirer et nous aider à en finir avec cette haine stérile qui nous accable. Mais qui ne nous fera jamais plier », a rendu hommage son frère, Damien, sur les réseaux sociaux.

Homme de bien, homme de cœur… et homme de foi. « Le sacrifice de substitution d’Arnaud Beltrame revêt un caractère tout particulier pour les catholiques car il coïncide avec l’entrée dans la Semaine sainte », explique Mgr Rey, évêque de Fréjus et Toulon. « Il nous aide à mieux comprendre le geste rédempteur de notre Sauveur ».

« Chacun suit un itinéraire qui lui est propre »

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. « Pour les chrétiens, la Semaine sainte qui s’ouvre ce 24 mars au soir par les Vêpres des Rameaux est éclairée par le sacrifice et la mort d’un homme habité par le Christ. Un geste d’offrande, de don, de paix, d’humanité, de dépassement. Arnaud Beltrame a fait vendredi, avec le sacrifice de sa vie, descendre un rayon du ciel sur la terre. Et il a élevé le monde, en semence d’éternité », a ainsi rappelé Mgr de Romanet, évêque aux Armées.

Dans un communiqué Philippe Charuel, Grand Maitre de la Grande Loge de France, a également tenu à rendre hommage à « son frère » (Arnaud Beltrame avait été initié il y a une dizaine d’années) et à saluer son « sens du devoir et du sacrifice exemplaire ». « Je ne connais pas personnellement le chemin de foi d’Arnaud Beltrame. Chacun suit un itinéraire qui lui est propre, de certitudes en questionnements. Arnaud Beltrame a cherché le Christ », souligne Mgr Rey. Le père Jean-Baptiste, l’un des chanoines de l’abbaye de Lagrasse (Aude) qui le préparait religieusement au mariage, a ainsi raconté dans un témoignage sa conversion, en 2008, à l’âge de 33 ans.

« Chrétien au plus profond de son être […] explicitement, sereinement », Arnaud Beltrame avait aussi une conscience très aigüe de son engagement militaire. Obéissant au devoir, à l’honneur, Arnaud Beltrame a consenti, comme tous ces soldats tombés pour la France aux quatre coins du monde, « au sacrifice ultime de sa vie pour une cause qui nous dépasse », souligne Mgr Rey.

Tags:
attentat
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]