Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Un hommage national sera rendu à Arnaud Beltrame mercredi

©️EduardoVieira88 - Wikipédia
Cour d'honneur des Invalides
Partager

Un "hommage national" sera rendu mercredi aux Invalides à l'officier de gendarmerie Arnaud Beltrame. C'est Emmanuel Macron qui fera son éloge funèbre. Sa mort "en héros" a suscité pendant tout le week-end une vive émotion en France.

Fleurs, petits mots, dessin, messages de solidarité : partout en France, des gendarmeries ont vu affluer personnalités et anonymes venus rendre hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, mort dans la prise d’otages de Trèbes (Aude). Samedi matin, dans les Yvelines, des personnes ont même apporté des croissants dans une brigade.

Dimanche, à Carcassonne, devant les grilles du commandement de gendarmerie de l’Aude dont Arnaud Beltrame était le numéro trois, bouquets de roses, tulipes, jonquilles ou lys se sont accumulés pour finalement former une gigantesque mer de fleurs. Il y avait aussi des dessins d’enfants et des mots. Le « sacrifice » du gendarme étaient sur toutes les lèvres ces dernières heures, certains comparant son acte de bravoure au martyre de saint Maximilien Kolbe.

Samedi, les drapeaux et étendards de la gendarmerie, comme ceux de l’Assemblée nationale, ont été mis en berne. Et l’Elysée a annoncé à l’issue d’un Conseil restreint de défense qu’un « hommage national » serait rendu dans les prochains jours au militaire de 44 ans. Elle aura lieu mercredi à partir de 11h30 aux Invalides. Le président Emmanuel Macron prononcera un éloge funèbre de l’officier de gendarmerie.

Dimanche, dimanche des Rameaux et début de la Semaine sainte pour les chrétiens, Mgr Alain Planet, évêque de Carcassonne et Narbonne, a célébré la messe dans l’église Saint-Etienne de Trèbes. Devant une assemblée nourrie, tous les fidèles n’ont pas pu prendre place dans l’église, et en présence de quelques musulmans, il a fait plusieurs allusions au drame de vendredi : « C’est d’abord à vous les victimes que je veux m’adresser: vous avez connu l’angoisse, vous avez vécu l’insoutenable, vous revenez de la mort ».

Mgr Alain Planet a ensuite cité l’évangile selon lequel « il vaut mieux qu’un seul meurt pour le peuple et que la Nation ne périsse pas » (Jn 11, 50), dans une allusion au sacrifice du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour épargner une otage.

L’unanimité de l’hommage des Français pour ce « héros » était suffisante tout au long du week-end pour que des anonymes et différentes personnalités réclament qu’une rue porte son nom, à Paris et dans d’autres localités.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.