Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Votre enfant est épuisé ? Quatre conseils pour l’aider à retrouver du tonus !

TIRED GIRL
Partager

Il est de mauvaise humeur ? Il manque d'appétit ? Ses notes sont en baisse ? Si votre enfant se comporte de façon inhabituelle, c’est peut être le signe d’une baisse de régime. Voici comment détecter des signes de fatigue et quelques conseils pour y remédier.

Ses réveils sont difficiles. Il a des difficultés de concentration. Il manifeste soudain un manque d’intérêt pour une activité jusqu’à présent favorite… Inutile de chercher plus loin. Vous avez suffisamment de signes pour constater que votre enfant est simplement fatigué. Rassurez-vous, vous n’êtes certainement les seuls à partager ce diagnostic, surtout à la sortie de l’hiver.

Chez l’enfant, la fatigue ne se voit pas facilement. Lui-même n’a pas une conscience précise de son état : il ne sait pas dire à ses parents qu’il est épuisé. Vers l’âge de 4-6 ans, le système nerveux n’est pas encore mature. La gestion de la fatigue est souvent chaotique. Votre enfant peut se montrer très agité, ou, au contraire, s’assoupir soudainement. Il peut aussi devenir plus irritable ou manquer d’appétit. Quant aux enfants un peu plus âgés, le suivi de leur bulletin scolaire peut s’avérer utile. Fatigués, ils résistent moins bien au stress, leurs capacités intellectuelles et physiques sont limitées. La baisse de moyenne au deuxième trimestre est un signe classique.

Attention, l’épuisement physique peut cacher parfois une baisse de moral qui peut venir de plusieurs facteurs. Depuis l’abus des écrans jusqu’au manque de sommeil, en passant par une mauvaise hygiène alimentaire. On croit souvent que l’épuisement ne frappe que les adultes. C’est faux. Alors, il vaut mieux que vous soyez alertés à temps. Vous saurez trouver les bons remèdes avant que l’état de votre enfant n’ait un impact négatif sur sa croissance. Voici cinq conseils pour l’aider à reprendre de la vigueur.

1. Respectez les cycles de son sommeil

SLEEP
Valentyn Volkov - Shutterstock

Comme nous, les enfants ne sont pas égaux face au sommeil. Certains sont plus actifs le matin, quand d’autres le sont en fin de journée. Les uns ont besoin de moins d’heures de sommeil pour être en forme, d’autres ont besoin de récupérer avec de longues nuits. En connaissant le biorythme de votre enfant, vous le respecterez selon ses propres besoins. Vous éviterez alors de lui faire suivre aveuglément des règles de vie générales à toute la famille qui ne lui conviennent pas.

2. Apprenez-lui le lâcher prise

La mauvaise humeur, le manque de concentration, l’agitation sont les symptômes du manque de sommeil réparateur. Il est important de veiller au bien-être de votre enfant en le préparant à une bonne nuit de récupération. Deux heures avant l’heure du coucher, arrêtez toute activité qui lui procure de l’excitation (la télévision, les jeux vidéo, etc… ). Proposez lui d’écouter de la musique, de lire un livre, ou racontez-lui une histoire : c’est encore la meilleure recette pour qu’il s’endorme paisiblement !

3. Mettez de l’énergie dans son assiette

ORGANIZATION
Lenetstan - Shutterstock

Des carences alimentaires peuvent provoquer l’épuisement chez votre enfant. Pensez à lui apporter des aliments riches en fer comme le poisson ou la viande rouge, les lentilles, le soja ou le tofu. Même le chocolat, à condition de le choisir noir, contient du fer. N’oubliez pas les fruits qui contiennent de la vitamine C comme tous les agrumes.

4. Allégez son emploi du temps

Les rythmes scolaires sont très soutenus. La plupart du temps, ils sont suivis d’activités extrascolaires qui accordent peu de répit à votre enfant. Si vous voyez qu’il traîne des pieds, qu’il n’a pas même pas la force de jouer, c’est le signe qu’il faut alléger son programme. Donnez-lui parfois la chance de s’ennuyer – c’est la meilleure manière de se reposer physiquement et moralement.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.