Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Palmes, buis, bonbons… la tradition des Rameaux à travers le monde

PALM SUNDAY
LOJZE GRČMAN | ALETEIA
Rameaux décorés avec friandises : une tradition qui tend à se perdre en Algérie et dans le sud de la France : accrocher des friandises sur certains rameaux pour faire patienter les enfants. Ils doivent attendre la messe pour y toucher.
Partager

Du religieux au folklorique. Le dimanche des Rameaux, selon les zones climatiques, on voit aux portes des églises toutes sortes de végétaux pour commémorer l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem.

Les rameaux ne répondent à aucune prescription de l’Eglise. On peut donc tout prendre pour imiter les branches de palmier agitées par le peuple pour accueillir Jésus à son arrivée à Jérusalem (Jn 12, 12-16). Du coup différents végétaux sont préférés ce dimanche là en fonction des zones climatiques : laurier, olivier, buis, romarin etc. C’est tout naturellement vers le palmier que va la préférence des habitants des régions chaudes. Le buis est souvent utilisé en France, mais dans le sud on emploie également le laurier et l’olivier ainsi que le palmier.

Dans la région de Nice on utilise volontiers des branches d’olivier portant des fruits, du laurier et des palmes tressées. C’est là une particularité partagée avec une partie du bassin Méditerranéen. En Arménie et en Bulgarie, des couronnes sont faites de branchettes de saule pleureur. Plus surprenant, en Algérie et dans le sud de la France, une tradition veut qu’on accroche des friandises sur certains rameaux pour faire patienter les enfants. Plus loin, au Vietnam, la coutume veut que ce soit des feuilles de cocotiers.

Cliquez sur la première image pour visualiser le diaporama :

Le dimanche des Rameaux marque l’entrée dans la Semaine sainte, semaine centrale de l’année liturgique. Ce jour-là, la messe débute à l’extérieur de l’église. Les fidèles portent des « rameaux » qui sont bénis par le prêtre, puis les fidèles entrent dans l’église en procession pour entendre l’Évangile de la Passion. C’est un temps fort de l’Église qui prépare les fidèles à entrer dans les derniers jours de la vie de Jésus, de sa Passion, de sa Mort et de sa Résurrection. Les rameaux verdoyants, signes de vitalité, sont déposés sur les tombes au cimetière ou accrochés aux crucifix dans les maisons.

Tags:
rameaux
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]