Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 06 août |
Transfiguration du Seigneur
home iconCulture
line break icon

Palmes, buis, bonbons… la tradition des Rameaux à travers le monde

PALM SUNDAY

LOJZE GRČMAN | ALETEIA

Rameaux décorés avec friandises : une tradition qui tend à se perdre en Algérie et dans le sud de la France : accrocher des friandises sur certains rameaux pour faire patienter les enfants. Ils doivent attendre la messe pour y toucher.

Isabelle Cousturié - Publié le 23/03/18

Du religieux au folklorique. Le dimanche des Rameaux, selon les zones climatiques, on voit aux portes des églises toutes sortes de végétaux pour commémorer l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem.

Les rameaux ne répondent à aucune prescription de l’Eglise. On peut donc tout prendre pour imiter les branches de palmier agitées par le peuple pour accueillir Jésus à son arrivée à Jérusalem (Jn 12, 12-16). Du coup différents végétaux sont préférés ce dimanche là en fonction des zones climatiques : laurier, olivier, buis, romarin etc. C’est tout naturellement vers le palmier que va la préférence des habitants des régions chaudes. Le buis est souvent utilisé en France, mais dans le sud on emploie également le laurier et l’olivier ainsi que le palmier.




Lire aussi :
Que faire de vos rameaux après la messe ?

Dans la région de Nice on utilise volontiers des branches d’olivier portant des fruits, du laurier et des palmes tressées. C’est là une particularité partagée avec une partie du bassin Méditerranéen. En Arménie et en Bulgarie, des couronnes sont faites de branchettes de saule pleureur. Plus surprenant, en Algérie et dans le sud de la France, une tradition veut qu’on accroche des friandises sur certains rameaux pour faire patienter les enfants. Plus loin, au Vietnam, la coutume veut que ce soit des feuilles de cocotiers.

Cliquez sur la première image pour visualiser le diaporama :

Le dimanche des Rameaux marque l’entrée dans la Semaine sainte, semaine centrale de l’année liturgique. Ce jour-là, la messe débute à l’extérieur de l’église. Les fidèles portent des « rameaux » qui sont bénis par le prêtre, puis les fidèles entrent dans l’église en procession pour entendre l’Évangile de la Passion. C’est un temps fort de l’Église qui prépare les fidèles à entrer dans les derniers jours de la vie de Jésus, de sa Passion, de sa Mort et de sa Résurrection. Les rameaux verdoyants, signes de vitalité, sont déposés sur les tombes au cimetière ou accrochés aux crucifix dans les maisons.


Décorations avec des rameaux

Lire aussi :
Comment mettre les rameaux à l’honneur dans votre intérieur ?

Tags:
rameaux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
3
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
4
PADRE PIO
Bret Thoman, OFS
La réaction de Padre Pio face aux évènements tragiques
5
Mathilde de Robien
Exercices pratiques pour raviver la flamme dans son couple
6
WEB2-RELIQUES-SAINTE THERESE-GODONG-FR283184B
Mgr Jacques Perrier
Vénérer des reliques, est-ce bien chrétien ?
7
Mathilde de Robien
Marine et Foucauld, leur voyage de noces hors du commun
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement