Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Pourquoi l’actrice Keira Knightley refuse certains types de film ?

© 2011 - Sony Pictures Classics
Partager

Dans une interview accordée au magazine Variety, l'actrice britannique a admis que sa carrière d'actrice se concentrait avant tout sur des films d'époque. Elle en explique la raison.

Actrice superstar, Keira Knightley a réussi à s’imposer dans l’univers impitoyable d’Hollywood. Comédienne talentueuse mais aussi égérie pour Chanel, Keira Knightley mène sa carrière d’une main de maître. Interrogée récemment sur ses rôles au cinéma par le magazine Variety, elle assure que ce n’est pas par pure coïncidence que la plupart des personnages qu’elle a incarnés correspondent à des films d’époque. Souvenez-vous, on l’a vu interpréter la célèbre Élisabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés, camper le personnage d’Anna Karénine et jouer d’autres rôles historiques dans Une affaire dangereuse, Roi Arthur et Reviens-moi. Était-ce une volonté pour elle de garder une image lisse, romantique, féminine ? Pas du tout.

Des femmes inspirantes avant tout

Loin de vouloir être cantonnée dans des rôles historiques, Keira Knightley  justifie ses choix pour des raisons très simples. Elle préfère camper des femmes fortes et inspirantes. Malheureusement, la production cinématographique actuelle ne la satisfait pas de ce point de vue. « Je ne fais pas de films en ce moment parce que tous les personnages féminins qui sont écrits finissent presque toujours par être violés », confie-t-elle sans détours à Variety. L’actrice trouve les scénarios le plus souvent de très mauvais goûts et déplore la manière dont les femmes sont dépeintes. « Dans les films d’époque, les personnages féminins me semblent toujours très inspirants ».

Habituée aux scénarios historiques, l’actrice continue d’en recevoir beaucoup. Mais les choses changent depuis quelques temps. « Je commence à avoir plusieurs scénarios avec des histoires modernes dans lesquelles le personnage n’est pas violé dans les cinq premières pages ou simplement cantonné au rôle de “petite amie” ». Elle ajoute : « Avec l’apparition de Netflix, on voit de plus en plus de personnages féminins forts, mais au cinéma, ce n’est pas encore assez développé ».

L’actrice sera prochainement à l’affiche de The Aftermath où elle campera le rôle de Rachael Morgan, une femme qui rejoint son mari Lewis — un colonel de l’armée britannique — chargé de la reconstruction de la ville de Hamburg, juste après la Seconde Guerre mondiale. Ensemble, ils partageront la demeure d’un veuf allemand et sa fille.

Retrouvez dans ce diaporama ces stars du cinéma qui sont aussi des catholiques ardents

Tags:
cinéma
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.