Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Si si, écouter de la musique classique est utile à tout moment de la journée

musique écouteur métro transport
© Shutterstock
Partager

À l'occasion de la Journée mondiale de la musique ancienne célébrée le 21 mars, Aleteia a sélectionné pour vous quelques "tubes" qui vous accompagneront tout au long de la journée ! Une occasion ludique de redécouvrir quelques chefs-d'œuvre de la musique du XVIIe et XVIIIe siècles.


La musique idéale pour… un réveil en douceur !


Jean-Philippe Rameau, Les Boréades, « Entrée de Polymnie » : Quelques notes douces et mélancoliques pour un réveil tout en douceur… Compositeur novateur du XVIIIe siècle, Jean-Philippe Rameau a révolutionné l’opéra français. Commandée en 1764 pour l’Opéra de Paris, cette œuvre ne sera jamais achevée. Rameau meurt quelques mois plus tard. Chef-d’œuvre testamentaire du compositeur, la tragédie raconte la rébellion d’Alphise, reine de Bactriane refusant de se soumettre à la loi qui veut qu’elle épouse un descendant de Borée, dieu du vent du nord. À noter sur Jean-Philippe Rameau : il est l’auteur de la si célèbre chanson « Frère Jacques », chantée par des générations de parents et d’enfants !


La musique idéale pour… se préparer !


Antonio Vivaldi, Concerto pour violons, Alla Rustica : Après avoir traîné quelques minutes au lit, il est désormais temps de se préparer ! Prêtre et musicien, Vivaldi connaissait à son époque une notoriété exceptionnelle. Compositeur prolifique, il a écrit des centaines de concertos et plusieurs dizaines d’opéras. Sa musique, rythmique, vive, audacieuse plaît instantanément à l’oreille. Ses concertos vous mettront de bonne humeur dès le matin et vous aideront à vous préparer en rythme !


La musique idéale pour… courir après les transports !


Jean-Philippe Rameau, Platée, « Orage » : C’est désormais l’heure de courir après votre métro ou pédaler à fond sur votre vélo pour ne pas être en retard ! Comme tous les matins c’est la course et les bousculades rythment votre matinée ! Rameau vous accompagne une nouvelle fois dans cette étape périlleuse de votre journée. Commandé en 1745 pour le mariage du dauphin, fils de Louis XV et l’Infante d’Espagne Marie-Thérèse, Platée est l’un des opéras les plus populaires de Rameau. Il raconte l’histoire drôle et tragique d’une nymphe, très laide, persuadée d’attirer les faveurs du maître de l’Univers, Jupiter. Opéra bouffon, cette œuvre regorge d’airs célèbres.


La musique idéale pour… rêvasser dans les transports


Corelli, Concerto grosso N°8, concerto de Noël, Opus 6, « Adagio » : Ça y est, vous êtes bien installé dans les transports. Calé dans votre siège, vous profitez de ces quelques minutes de trajet pour poursuivre votre nuit ou rêvasser. Les douces notes du concerto de Noël d’Arcangelo Corelli vous aideront à débuter la journée tout en douceur. Malgré une œuvre peu prolifique, Corelli demeure l’un des compositeurs italiens les plus célèbres de la période baroque et un violoniste hors-pair.


La musique idéale… pour travailler !


Jean-Sébastien Bach, Suites pour violoncelle, « 1ère suite ». Considéré comme l’un des plus grands compositeurs allemands, Bach laisse une œuvre considérable. Parmi ses chefs-d’œuvre, les suites pour violoncelle font le bonheur de tous les violoncellistes et les amoureux de l’instrument. Dans ces suites, parfois douces, rythmiques, joyeuses ou mélancoliques, Bach a mis en valeur toutes les possibilités polyphoniques du violoncelle. Par l’emploi d’un seul instrument, ces suites sont idéales pour se concentrer au travail. La suite n°1, est la plus connue et la plus jouée de toutes.


La musique idéale pour… une petite pause café !


Georg Friedrich Haendel, Salomon, « L’arrivée de la Reine de Saba » : Votre tête explose et vous avez besoin d’une petite pause ? C’est le moment de partir joyeusement à la pause café avec vos chers collègues et rigoler un bon coup. Haendel vous aidera à vous réveiller avec cette « Arrivée de la Reine de Saba », extrait de son oratorio Salomon composé en 1748 ! Œuvre monumentale, l’histoire décrit l’apogée du roi biblique de l’Ancien Testament, connu pour son immense sagesse, à travers les trois grands moments de sa vie : la construction du Temple de Jérusalem, le célèbre jugement et la visite de la reine de Saba.


La musique idéale pour… se rendre à l’apéro !


Jean-Philippe Rameau, « Tambourins » : La journée enfin terminée, c’est le moment de vous rendre vers le moment que vous attendiez tant : l’apéro ! Pas assurés et cœur léger, la soirée s’annonce joyeuse. « Tambourins », aux rythmes scandés, est l’un des airs les plus connus de Rameau, présent dans ses suites pour clavecin mais également dans son opéra « Les fêtes d’Hébée », crée en 1739.


La musique idéale pour… s’endormir !


Jean-Baptiste Lully, Le triomphe de l’Amour, « Prélude de la nuit » : De longs accords, quelques flûtes légères… ce prélude de la nuit porte bien son nom. Extrait de l’opéra Le triomphe de l’Amour, cette œuvre fut composée par Lully en 1680 à l’occasion de l’arrivée à la cour de France de Marie-Anne-Christine-Victoire de Bavière, épouse du Grand Dauphin. Cet air musical a été popularisé par le film de Gérard Corbiau, « Le roi danse », diffusé au moment de la scène dramatique où Jean-Baptiste Molière meurt sur scène durant la représentation du Malade imaginaire. En réalité, Molière n’est pas mort directement sur les planches. Victime d’un malaise lors de la quatrième représentation, il meurt chez lui après la fin du spectacle. Très doux, cet air est idéal pour s’endormir.

Tags:
musique
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.