Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le pré-synode des jeunes s’ouvre à Rome

© Antoine Mekary - ALETEIA
Partager
Commenter

Le pré-synode des jeunes se tient à Rome du 19 au 24 mars 2018. En ouverture de ces journées, un Français et une Belge témoigneront devant le souverain pontife. Deux anciens toxicomanes sont invités au pré-synode des jeunes.

Les travaux des 300 jeunes du monde entier réunis à Rome débuteront le 19 mars à 9 heures par un moment de prière et d’accueil par le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode. Puis, le pape François délivrera un discours aux participants. Cinq jeunes témoigneront ensuite devant lui, avant que ne s’engage un dialogue entre les jeunes et le successeur de Pierre.

Parmi ces jeunes qui s’exprimeront devant le souverain pontife, figurent un Français et une Belge. Le premier, Maxime Risson, est un des participants non-croyants au pré-synode. Âgé de 20 ans, Il est notamment président de l’association « Junior entreprise » de l’Institut catholique de Paris où il étudie le droit et les sciences politiques. La seconde, Annelien Boone, âgée de 31 ans, est directrice de la pastorale étudiante catholique des Flandres.

Un document et une vidéo

Après ces travaux en plénière, les jeunes se retrouveront dans l’après-midi du 19 mars, ainsi que la journée du 20 mars en groupes linguistiques. Les travaux de la matinée du 21 mars seront dédiés à la préparation des synthèses de ces travaux en équipes. Dans l’après-midi, un groupe de rédaction élaborera un projet de document final tandis qu’un autre préparera une vidéo.

Deux anciens toxicomanes accompagnés par le Centre italien de solidarité don Mario Picchi ont été invités par le pape François à participer à ce pré-synode. Ces deux Italiens, une fille et un garçon, viendront témoigner de l’expérience des jeunes qui ont choisi de changer de vie en abandonnant leurs addictions.

Le 22 mars, les 300 jeunes du monde entier se retrouveront à nouveau en session plénière. Après un temps de prière, la vidéo et le projet de document final seront présentés. Puis, les participants pourront réagir à ce projet. L’après-midi sera consacrée à l’étude de ce document final en groupes linguistiques. En fin de journée, les propositions seront remises au Secrétariat du Synode.

Chemin de croix et messe des Rameaux

La matinée du 23 mars se déroulera sur le même schéma que la veille, en assemblée plénière. Les équipes linguistiques présenteront leur travail puis les jeunes pourront intervenir. L’après-midi sera consacrée à une visite des catacombes de Saint-Calixte avant un Chemin de croix, de 17h30 à 19 heures. À l’issue de celui-ci, le groupe de rédaction travaillera sur le document final.

Ce document sera présenté puis approuvé le lendemain matin, 24 mars, lors d’une assemblée plénière. Le reste de la journée se déroulera à Castel Gandolfo, la villa papale au sud-est de Rome, pour une visite puis une soirée organisée par le diocèse local.

Une présentation à la presse du document est prévue le 24 mars à 12h30. Celui-ci sera ensuite remis au souverain pontife lors de la messe du dimanche des Rameaux, célébrée sur la place Saint-Pierre. Ces conclusions, avait expliqué le cardinal Baldisseri en février, seront une des sources principales pour l’instrumentum laboris du synode d’octobre.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]