Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Connaissez-vous le Memorare de saint Joseph ?

SAINT JOSEPH,CHILD,JESUS,CARPENTER
Partager

Demandez à Joseph d’intercéder pour vous à l’aide de cette prière, le Memorare de saint Joseph.

À l’origine, le Memorare est l’une des prières les plus célèbres à la Vierge Marie. Elle tire son nom du premier mot qui la compose et qui signifie « Souvenez-vous » en latin. Très populaire, cette prière d’intercession composée au XIIe siècle servit de modèle pour d’autres, dont différents Memorare à saint Joseph.

D’abord marginal, le culte à saint Joseph se développa à partir du Moyen Âge. À la fin du XVe siècle, l’Église institua une fête en son honneur. Dès lors, une véritable dévotion naquit autour de cette figure humble et obéissante. Cette ferveur grandissante se retranscrivit dans l’art mais aussi dans les nombreuses prières qui lui furent consacrées. Certaines s’inspirèrent alors de prières à la Vierge déjà existantes, comme ce fut le cas pour le Memorare.

Il en existe plusieurs versions adressées à saint Joseph. Celle-ci devint très populaire au XIXe siècle, et fait référence à cette phrase de sainte Thérèse d’Avila : « Depuis plusieurs années, ce me semble, je demande [à saint Joseph] une grâce le jour de sa fête, et je l’ai toujours obtenue. Lorsque ma supplique est quelque peu de travers, il la redresse pour le plus grand bien de mon âme… »

Souvenez-vous, ô notre très bon, très aimable, très doux et très miséricordieux père saint Joseph,
que la grande sainte Thérèse assure n’avoir jamais eu recours à votre protection sans être exaucée.
Animé de la même confiance, ô mon bien-aimé saint Joseph, je cours, je viens à vous,
et gémissant sous le poids accablant de mes nombreux péchés, je me prosterne à vos pieds, ô très compatissant père.
Ne rejetez pas mes pauvres et bien faibles prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Ainsi soit-il.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.