Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Cette prière à saint Joseph réputée infaillible

ARS
Lawrence OP CC
Statue de saint Joseph, saint patron des charpentiers, dans la basilique d'Ars. "Combien un petit quart d’heure que nous dérobons à nos occupations, à quelques inutilités, pour prier, lui est agréable." (saint curé d'Ars)
Partager
Commenter

Dès lors qu’elle est dite avec foi et dans un but spirituel précis, cette prière à saint Joseph serait "infaillible"...

Bien qu’aucune parole de saint Joseph ne nous ait été rapportée dans les Écritures, son exemple d’obéissance silencieuse, sa place à la tête de la Sainte Famille et son rôle auprès de Jésus dans ses années de jeunesse en ont fait l’un des saints les plus populaires et les plus vénérés.

On dit généralement que le culte à saint Joseph remonte aux alentours des IIIe ou IVe siècles. Mais il semblerait qu’une prière restée célèbre remonte à une période encore plus ancienne, puisqu’elle daterait des tous débuts de l’ère chrétienne. Dans les livrets de prière, elle est toujours accompagnée de ce petit texte :

Cette prière a été trouvée à la cinquantième année de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. En 1505, le pape Jules II l’envoya à l’empereur Charles qui partait en guerre. Quiconque lira cette prière, ou l’entendra ou la gardera sur soi, ne mourra pas subitement, ni ne se noiera, ni ne mourra des effets du poison ; nul ne tombera non plus entre les mains de l’ennemi, ne périra pas dans un incendie, ni ne sera vaincu en bataille.

La dire neuf matins consécutifs pour obtenir n’importe quelle faveur. Elle a toujours été exaucée. Il faut donc s’assurer de vraiment désirer ce que l’on demande.

On dit de cette prière ancestrale qu’elle est infaillible, si tant est qu’elle est dite avec ferveur et persévérance et que la demande formulée permet de grandir spirituellement.

Ô Saint Joseph dont la protection est si grande, si forte et si prompte devant le trône de Dieu, je mets en toi tous mes intérêts et désirs. Ô Saint Joseph, assiste-moi par ta puissante intercession et obtiens pour moi de ton divin Fils toutes les bénédictions spirituelles par Jésus Christ notre Seigneur, de telle manière qu’ayant engagé ici-bas ton pouvoir céleste, je puisse offrir mes remerciements et mon hommage au Père qui nous aime.

Ô Saint Joseph, je ne me fatigue jamais de vous contempler toi et Jésus endormi dans tes bras ; je n’ose pas approcher pendant qu’Il se repose près de ton cœur. Embrasse-Le en mon nom et baise sa tête délicate pour moi et demande-lui de m’embrasser à son tour lors de mon dernier soupir.

Saint Joseph, patron des âmes du purgatoire, prie pour moi !

Souvenez-vous que Dieu répond toujours à nos prières, même si sa réponse n’est pas toujours celle que nous attendons.

Découvrez ici une sélection des œuvres commentées par Dominique Ponnau dans Saint Joseph ou la vérité du songe :

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]