Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Comment vivre avec saint Joseph toute l’année ?

SAINT JOSEPH STATUE
De Mminnano | Shutterstock
Partager

À Puimisson, près de Béziers (Hérault) et à Chasselay, près de Lyon (Rhône) une communauté nouvelle célèbre saint Joseph tout au long de l’année : la Famille de Saint Joseph. À partir de ce week-end et pendant trois jours, moines, moniales, mais aussi pères et mères de famille, enfants et jeunes vont prier plus particulièrement ce saint cher à leur cœur.

Luc revient de loin. Il y a dix ans, ce médecin est secoué par une violente CMV (crise de milieu de vie). Il envisage de quitter sa femme et ses enfants. Au fond du trou, il rencontre la Famille de Saint Joseph et découvre celui qui deviendra son modèle : saint Joseph.  Après un cheminement accompagné par la communauté, il en est convaincu : « Saint Joseph m’a aidé à me relever. On ne le connaît pas beaucoup mais sa vie discrète, c’est celle des pères de famille qui passent par des hauts et des bas et qui, malgré tout, gardent le cap ».

Pour rien au monde, Luc ne manquerait la fête de son modèle. Lundi 19 mars, il participera à la messe solennelle et au petit pèlerinage organisé par la Famille de Saint Joseph. Il y retrouvera d’autres papas, des amis avec lesquels il chemine pendant l’année. Toutes les six semaines en effet, les hommes se retrouvent le samedi matin. Au menu : café, topo, temps de confession et d’adoration, messe avec la communauté. Le but : apprendre à connaître saint Joseph, entretenir des relations fraternelles et prier les uns pour les autres avec le soutien de la communauté.

Une communauté, deux branches

Fondée en 1990 par le père Verlinde, elle se compose de deux branches : monastique et laïque. Elle suit la règle de saint Benoît vécue dans l’esprit de la sainte Famille. Comme Jésus et Marie à Nazareth, les frères et sœurs se mettent sous l’autorité de saint Joseph et font des émules parmi les pères. À Lyon, ils sont déjà quatre-vingts. Certains ont même désiré aller plus loin et se sont engagés à aimer et servir saint Joseph au sein d’une confrérie. « Nous essayons de nous rapprocher de son exemple dans ses trois missions, explique Samuel, père de cinq enfants dont un petit Joseph né un 19 mars : d’éducateur (nous lui demandons de nous inspirer dans l’éducation de nos enfants), d’époux (nous voulons imiter sa douceur et son humilité) et de travailleur (nous voulons grâce à lui, prendre les bonnes décisions) ». Pour cela, les membres promettent de le prier quotidiennement (voir leur prière ci-dessous), de participer aux samedis des pères, aux fêtes du saint et au pèlerinage annuel début juillet. « L’idée, c’est de nous rapprocher au fil des jours de notre saint Joseph chéri ! »

Saint Joseph change la vie des pères

Vivre avec saint Joseph, qu’est-ce que cela change au quotidien ? Pour Éric, 53 ans et chef d’entreprise, « Je lui confie absolument tout. Ma vie professionnelle, par exemple un rendez-vous avec un client qui risque d’être compliqué. La vie de mes enfants comme la recherche de stage de ma fille. Tout ce qui m’arrive, je considère que c’est grâce à lui, je le remercie et j’invite ma famille à le faire ». Après sa « CMV », Luc est devenu un fervent admirateur de saint Joseph : « il m’aide à avoir une vie plus simple, recentrée sur ma famille. Avec les vies qu’on a actuellement, il faut le connaître. Il n’était pas plus malin que nous mais il est le bon sens, le bon mari, le bon père de famille. Regardons-le ! »

Pour se confier chaque jour à saint Joseph, les pères de famille aiment dire une prière calquée sur le modèle de l’Ave Maria : le  « Je vous salue Joseph » :

Je vous salue, Joseph,
Vous que la grâce divine a comblé.
Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.
Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l’enfant divin de votre virginale épouse est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous
dans nos soucis de famille, de santé et de travail,
jusqu’à nos derniers jours
Et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.
Amen.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]