Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une veillée de prière pour les personnes de la rue

Chameleons Eye / Rex Fe/REX/SIPA
Partager

Une grande veillée de prière fraternelle pour et avec les personnes de la rue est organisée ce jeudi 15 mars à l’Eglise Saint Leu – Saint Gilles (Paris) avec le père Guy Gilbert.

Comme l’an dernier, cette veillée sera animée par le groupe de prière ABBA, un groupe de jeunes, fondé en 2000, pour témoigner de l’Amour et de la Miséricorde de Dieu et apporter Jésus au monde, jusqu’aux périphéries.

Bienfaiteurs, personnes de la rue et personnes en prostitution, bénévoles, salariés, volontaires et parisiens de tous horizons … Tous ensemble pour faire communauté en priant et vivant un temps de miséricorde… C’est l’objectif de cette veillée organisée par l’association humanitaire « Aux captifs, la libération « , fondée en 1981  par le père Patrick Giros (1939-2002),  prêtre du diocèse de Paris, pour faire « entendre le cri de la rue » que personne n’entend. Depuis, des programmes et des partenariats ont été mis en place pour toujours mieux accompagner les différents publics rencontrés dans la rue : un Espace Solidarité Insertion (ESI), des maraudes, un programme pour les mineurs isolés, des prières-rue, des ateliers de recherche d’emploi ou encore des séjours de rupture…  Les maraudes, ou tournées de rue, sont une forme de la visite à domicile. Il s’agit pour les bénévoles d’arpenter les rues équipés d’un thermos de cafés et de quelques biscuits, à présenter à chaque SDF rencontré. Concept, dont le fondateur est un des pionniers, et aujourd’hui abondamment pratiqué et institutionnalisé par de nombreux mouvements et associations humanitaires ou caritatifs.

Cette année la veillée accueille le père Guy Gilbert, le curé des loubards, qui s’occupe de délinquants ou d’ex-délinquants pour les « faire repartir en ligne droite », comme il dit. Sa devise « Personne n’est perdu, personne n’est irrécupérable » qui rejoint celle de l’association « Aux captifs la libération » dont le principal fondement consiste à « rejoindre l’autre dans sa souffrance profonde et à l’accompagner vers un chemin de réconciliation ». Plusieurs témoignages de rue seront également entendus.

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]