Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi Jean-Baptiste baptisait-il les gens ?

ST JOHN THE BAPTIST
Partager

D’où lui est venue cette pratique ?

Quand Jean-Baptiste est mentionné pour la première fois dans l’Évangile de Jean, il est déjà à l’œuvre pour baptiser la foule. Les Pharisiens, interpellés par cette pratique, l’interrogent à ce propos :

« Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. » Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait. (Jn 1, 25-28)

En principe, le rituel du baptême implique l’administration d’un sacrement. Or on sait que Jean-Baptiste, lui, n’administrait pas de sacrement. Comme il le dit lui-même, il ne baptisait [que] dans l’eau. Alors pourquoi pratiquait-il ce rite ? La question des Pharisiens est légitime !

La Bible nous donne au moins un indice sur ses motivations potentielles : dans l’Évangile de Marc il est dit que « Jean, celui qui baptisait, […] proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés. » (Mc 1, 4) Pour Jean-Baptiste, verser de l’eau sur la tête de quelqu’un était donc le signe extérieur d’une conversion intérieure.

Influencé par les Esséniens ?

Les paroles inspirantes de Jean-Baptiste incitaient la foule à changer de vie, à se départir du péché. Après avoir avoué leurs fautes, les gens laissaient Jean-Baptiste plonger leur corps dans l’eau afin qu’ils puissent mourir à leur vie pécheresse et renaître à une vie nouvelle. L’immersion dans l’eau symbolisait la purification des péchés.

Certains biblistes et historiens pensent que Jean-Baptiste a pu être influencé par la secte juive des Esséniens, dont on dit qu’elle a pu être à l’origine d’une partie des manuscrits de la mer Morte. Selon l’historien du Ier siècle Flavius Josèphe, les Esséniens vivaient en ascètes, volontairement pauvres, pratiquant notamment l’immersion quotidienne. Ils croyaient par ailleurs au retour d’une figure messianique. Il est possible que Jean-Baptiste, ayant vécu de nombreuses années dans le désert, ait eut vent des Esséniens et de leurs enseignements.

Un usage commun dans l’Ancien Testament

Par ailleurs, le bain comme rituel était un usage commun dans l’Ancien Testament, né du besoin de « se purifier » des choses qui rendaient impur. On trouve des instructions en ce sens dans le Lévitique : « Celui qui aura été purifié lavera ses vêtements, se rasera tous les poils et se baignera dans l’eau : alors il sera pur. » (Lv 14, 8)

On trouve également trace de cet usage dans les Évangiles, notamment lorsque Jésus dit à un aveugle : « ʺVa te laver à la piscine de Siloéʺ — ce nom se traduit : Envoyé. L’aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait. » (Jn 9, 7)

Jean-Baptiste n’a finalement fait qu’adapter d’anciens rituels et ainsi « préparé les chemins du Seigneur », permettant aux gens d’ouvrir leurs cœurs à l’arrivée du Messie, qui lui viendrait les baptiser non seulement dans l’eau mais aussi dans l’Esprit Saint (cf. Mt 3, 11).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]