Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Le Pape appelle les artistes en renfort pour le service de l’Église

POPE ARTIST
Partager

Le 24 février dernier, le pape François a rencontré les artistes de « la diaconie de la Beauté ». Il les a sollicités pour stimuler l’émerveillement dans le cœur et la vie des fidèles et proposer une autre manière de comprendre la qualité de la vie.

Le pape François tenait beaucoup à rencontrer les artistes de la « Diaconie de la Beauté « , ce mouvement de musiciens, poètes ou chanteurs, peintres, architectes ou cinéastes, sculpteurs, comédiens ou danseurs… qui cherchent à vivre ensemble leur passion en vrais « témoins de la beauté de Dieu ». Le mouvement, fondé en 2012 sous l’impulsion du musicien Daniel Facérias et son épouse Anne, avec Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, est né au moment du Synode de la Nouvelle Évangélisation.

Quand le Saint-Père s‘adresse à eux le 24 février dernier, il sait qu’ils sont les seuls, probablement, à pouvoir l’aider à combler ce vide de beauté, de sens et de spiritualité qui affligent nos sociétés. Pour le mouvement, cette audience marque « un vrai tournant » , a confié Anne Facérias à Aleteia Italie, car elle enracine ultérieurement ces artistes  dans « le cœur de la mission de l’Église universelle ». Artistes qui veulent récupérer leur rôle de médiateurs entre « ciel » et « terre ».

Le don de l’artiste, une mission

En effet, qu’est devenu ce don de l’art qui poussait jadis, dans l’Église, le fidèle vers une perception intérieure telle à lui arracher des larmes d’émerveillement devant la beauté de Dieu ? Combien d’artistes mettent aujourd’hui leur talent artistique au service de l’Église ? « Les dons que vous avez reçus sont pour chacun de vous une responsabilité et une mission », a souligné le Pape dans son discours. « Travaillez sans vous laisser dominer par la recherche d’une vaine gloire ou d’une popularité facile, et encore moins par le calcul souvent mesquin du seul profit personnel », a-t-il exhorté, alors que tant d’artistes sont pris dans l’engrenage de dynamiques commerciales.

Dans un monde où la technique est souvent comprise comme le principal moyen d’interpréter l’existence, François appelle tous ces artistes à proposer « une autre manière de comprendre la qualité de vie », à promouvoir « un style de vie prophétique et contemplatif, capable d’aider à apprécier profondément les choses sans être obsédé par la consommation ».

Ces artistes, quelle que soit leur discipline, sont appelés par le souverain pontife à aider l’Église à « rendre perceptible la beauté ineffable de l’amour de Dieu », à faire découvrir « la beauté d’être aimé de Dieu, d’être comblé de son amour, pour en vivre et en témoigner dans l’attention aux autres, en particulier à ceux qui sont exclus, blessés, laissés pour compte dans nos sociétés ». Il les appelle à contribuer à « une conversion écologique » qui favorise la reconnaissance de « l’éminente dignité de chaque personne, sa valeur propre, sa créativité et sa capacité à promouvoir le bien commun ».

Des « oasis de beauté »

La Diaconie de la Beauté se développe dans différentes villes de France, à Rome, en Guyane, en Terre Sainte, dans les îles de l’océan indien (Réunion, Maurice, Madagascar). Tant d’événements culturels sont également organisés par le mouvement : festival, expositions, spectacles… Elle apporte également un soutien aux artistes en difficulté, créer des résidences d’artistes dédiés à la création. Oui, comme souligné par le pape François dans son discours, tous ces artistes, animés du seul désir de faire « briller la beauté » avec leurs talents et leur passion, sont les bonnes personnes à qui demander de l’aide pour « servir la création » et être en première ligne dans « la préservation des “oasis de beauté” dans nos villes “trop souvent bétonnées et sans âme” ».

Le mouvement rassemble déjà plusieurs centaines d’artistes. Tant de personnalités spirituelles et artistiques accompagnent leur projet dont les acteurs Michael Lonsdale, Brigitte Fossey, Marie Christine Barrault, Mireille Nègre, Stan Rougier, Catherine Salviat… et tant d’autres.