Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Des personnalités se mobilisent pour montrer l’utilité du denier

Partager

Intelligente, drôle, innovante, soucieuse de vérité, humaine et entourée de personnalités chrétiennes, ce n’est pas la femme idéale mais la dernière campagne pour le denier de l’Église du diocèse de Paris.

Comment se finance l’Église ? Qui sont ses donateurs? À quoi sert l’argent du denier ? Autant de questions que d’aucun peut se poser, sans y répondre de manière la plus juste. Pour la première fois, avec sa campagne « 1% pour nos paroisses » le diocèse de Paris lance une campagne sur le web. Et de nous apprendre que la vérité n’est pas toujours ce que l’on croit…

Au commencement, la vérité

Cette campagne digitale, lancée spécialement pour l’année 2018, souhaite convaincre les 30-50 ans de participer davantage au denier. Comment ? En déjouant les mensonges les plus gros, les croyances populaires ou simplement le manque d’informations. Les dons du Vatican était le plus gros poncif à déboulonner car l’Église ne perçoit aucun financement de la part du Vatican et que la majorité des Français pense que l’Église est riche. L’urgence ensuite est de rajeunir la moyenne d’âge des donateurs, car l’Église est la maison de tous et des générations futures, et quand les plus âgés ne seront plus là, qui participera au denier ? En dématérialisant le don, le diocèse de Paris s’est adapté aux nouveaux modes de paiement, maintenant possible en ligne.

Le but ? Rien moins que faire de chacun un missionnaire, en donnant un peu de son argent, idéalement 1% de ses revenus. Car le rôle de l’Église est multiple, former, faire grandir, accompagner, être présent auprès des plus fragiles, des chercheurs de sens, de ceux qui se posent des questions existentielles, mais aussi pouvoir continuer aussi longtemps que possible à célébrer la liturgie et à donner les sacrements, si nécessaires aux âmes. « Denier… et vous recevrez », écrivent-ils par exemple. L’humour a la part belle et fait de cette campagne un plaisir à découvrir. Sur les réseaux sociaux, la page « Je donne au denier » s’amuse en faisant dire à Johnny Hallyday : « J’aurais dû tout donner au denier, ça aurait été plus simple ».

Une vidéo pleine de sens

En 2 minutes 10, une vidéo parvient à synthétiser une grande partie des fonctions de l’Église. Pour ce faire, une mosaïque de personnalités catholiques se partage l’image et le message sur un fond de couleur vitaminée. Le docteur Xavier Emmanuelli, la chanteuse et comédienne Rona Hartner, Vin’z, autant humoriste que musicien, Paul Piccarreta, rédacteur en chef de Limite, Max Guazzini, ancien président de NRJ, le chanteur Grégory Turpin, le passionné de la mission Raphaël Cornu-Thénard et bien d’autres.

L’Église de Paris ne manque pas de travail, « parfois en pleine nuit et sans RTT », elle ouvre ses portes aux plus démunis. « Poser un acte missionnaire, on peut tous le faire, en mettant sa CB au service de la charité », « pour que les familles des défunts puissent déposer leurs larmes, qu’avec l’Eucharistie, ils rassasient leurs âmes », scandent-ils en rimes, parfois même en alexandrin, car « la mission de l’Église ne connaît pas la crise ». L’Église n’oublie personne, elle ne disparaîtra jamais, mais elle aura toujours besoin des hommes pour exister et se multiplier. Et aujourd’hui, apporter son concours à la mission est possible en ligne.

En partenariat avec

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.