Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

L’image d’Épinal, une tradition qui montre le beau côté des choses

PLACE EPINAL ARCADES
Partager

Qui n’a pas rêvé lorsqu’il était enfant de trouver la réserve d’images et de bons points de la maîtresse ? Cette tradition artisanale de la ville d'Épinal (Vosges), est si célèbre que le terme "image d'Épinal" est devenu une expression populaire désignant une vision traditionnelle et naïve, qui montre le beau côté des choses.

Depuis des siècles, on fabriquait déjà des beaux papiers à Épinal, lorsque l’imprimeur Jean-Charles Pellerin créa l’imagerie en 1796 et édita ce type d’estampes aux couleurs vives reproduites en série et vendues autrefois par les colporteurs. Elles représentaient des sujets historiques comme les batailles napoléoniennes, ou des sujets religieux comme l’histoire de saint Nicolas, si populaire en Lorraine.

Puis l’image s’est transformée pour raconter une histoire, décrire un métier, illustrer une chanson comme une planche de bande dessinée d’aujourd’hui. Les images cachaient aussi souvent une devinette qui consiste à découvrir un objet, un animal ou un personnage. Un conseil, pour le retrouver, il faut souvent retourner la feuille…

IMAGE EPINAL
coll musée de l'image
LA SAINTE FAMILLE Attribué à François-Marc Canivet, graveur Pellerin, ÉpinalEntre 1809 et 1814

La fuite en Égypte ou la vie sauve

Au Musée de l’image,  ils en possèdent 100 000 ! Et à l’atelier qui jouxte ce dernier on en fabrique de nouvelles. Les expositions temporaires permettent de mettre en valeur un thème particulier comme l’exposition de cet hiver consacrée à La fuite en Égypte, un thème biblique très souvent illustré et qui continue à résonner dans le monde actuel comme le montre les photos contemporaines mises en regard. Ses représentations sont nombreuses et déclinent l’idéal de la famille : Marie, Jésus et Joseph deviennent des humains comme les autres, les parents jouent avec l’enfant et le regardent avec tendresse.

IMAGE EPINAL IMPRIMERIE
LA FUITE EN ÉGYPTE Charles-Eugène Glémarec, Paris 1858Gravure sur bois coloriée au pochoir Coll. Musée de l’image,

Imprimerie vivante

Après la visite au musée, place aux travaux pratiques… on passe à l’atelier ! L’ancienne imprimerie de Jean-Charles Pellerin existe encore et est même estampillée, entreprise du patrimoine vivant (EPV). Grâce aux 1500 planches de bois gravé et aux 6000 pierres lithographiques ils rééditent des images anciennes et en créent de nouvelles. Car cette technique continue d’être source d’inspiration pour l’art contemporain. D’ailleurs, chaque été un parcours d’art Le Chemin des images est une expo-promenade qui relie le Musée de l’Image, sur les quais de la Moselle au Musée départemental d’art ancien et contemporain, au centre-ville. Chaque année la Ville donne carte blanche à un ou plusieurs jeunes artistes, issus des écoles d’art de Lorraine et du Grand Est. Chaque artiste va dénicher dans les collections du musée des images populaires qui l’inspirent et les déclinent au fil des rues.

Une ville belle comme une image…

Quelque soit la saison, il ne faut pas manquer également de visiter la ville. Avec ses façades colorées, la Moselle qui modèle les espaces, son quartier du chapitre avec les maisons des chanoinesses, sa basilique Saint-Maurice ou les arcades de sa place des Vosges, Épinal est une très belle ville ! Et pour terminer la visite, n’oubliez pas de monter admirer la ville depuis les ruines du château ; on y monte par une tour chinoise qui semble sortir d’une illustration d’un roman !

TOUR
© JF Hamard
La tour Chinoise cache un escalier qui permet de monter au château

Cité de l’image : 42 quai de Dogneville, 88000 Épinal, Tél: 03 29 81 48 30, www.museedelimage.fr « La fuite en Égypte – La vie sauve » : du 20 décembre 2017 au 6 mai 2018

Imprimerie Imagerie d’Épinal, 42 bis Quai de Dogneville, 88000 Épinal, Tél: 03 29 34 21 87, www.imagerie-epinal.com

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.