Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Entrepreneurs et décideurs ont rendez-vous à Pitch My Church

Divine Box
Partager

À l'occasion de la troisième édition de Pitch My Church, ce mardi 6 mars, revue de ces belles initiatives numériques qui ne demandent qu’à grandir.

Elles s’appellent Youpray, Lights in the dark et Divinebox. Ce sont les lauréats de la troisième édition de Pitch My Church, le rendez-vous annuel de l’innovation chez les entrepreneurs chrétiens. Ces trois start-up ont en commun de mettre une idée originale au service d’un projet chrétien dans le monde numérique. Ce mardi 6 mars, leurs initiateurs viendront les présenter en quatre minutes, montre en main, en tâchant de convaincre de l’efficacité de leurs concepts un auditoire d’investisseurs et de professionnels.

Un foisonnement d’idées

Jugez plutôt comment ces initiatives parviennent à conjuguer l’exigence d’un business plan avec les nécessités de la mission. Ainsi, Youpray propose une application de coaching de prières. Elle a en commun avec Lights in the dark, la volonté de transformer les outils numériques du quotidien, smartphones et ordinateurs, en passerelle vers la vie chrétienne. C’est un service dont la version complète est payante, ce qui permet d’assurer la qualité et la durabilité du service. Son ambition ? « Faire de la prière le meilleur moment de la journée ! »

Lights in the dark, pour sa part, ambitionne de devenir une « cathédrale numérique« . Forte de sa communauté d’e-missionnaires, elle lance des sites comme missionmisericorde.com ou PieXIII.com, né en réaction à la sulfureuse série télévisée The young pope. Lights in the dark occupe ainsi l’espace numérique, transmettant un message chrétien sur des questions vivement débattues dans la société.

Elle vient par exemple d’achever un site baptisée lavieapreslamort.com, qui diffusera des vidéos et des articles sur le sujet de la vie éternelle. Il sera lancé à la Toussaint 2018, et propose aussi des discussions pour que agnostiques ou athées puissent intervenir en même temps que les chrétiens sur le sujet. Enfin, Lights in the dark prépare aussi Corpsfeminin.com, « un site pour évangéliser avec ce vaste sujet ! »

Et puisque l’évangélisation peut aussi passer par l’assiette, la Divine box propose des livraisons régulières de délicieux produits monastiques, à la façon des « paniers » des AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne). Évidemment, ce n’est pas la start up la mieux adaptée à cette période de carême, mais on peut déjà y commander sa « divine box de Pâques », qui décline des chocolats… On attendra avril pour ouvrir l’emballage !

Les petits qui deviennent gros

L’évangélisation du « continent numérique », pour reprendre la formule de Benoît XVI, vit encore ses temps héroïques ! Les missionnaires 2.0 sont souvent des laïcs qui se passionnent pour un concept, et donnent de leur personne, investissent sur leurs fonds propres dans un domaine où tout reste à créer. D’où l’importance d’un événement comme Pitch My Church, qui permet de réunir les entreprises, de donner des contacts, et de sortir les entrepreneurs courageux de leur isolement.

Et déjà, de « petites missions » sortent de terre : certaines starts up catholiques ont atteint leur seuil de rentabilité, ce qui leur permet de s’installer durablement dans le paysage. La Quête, par exemple, a démontré qu’elle était efficace et rentable. Son fondateur, Stanislas Billot de Lochner, fait aussi partie des organisateurs de Pitch My Church. Il explique : « Cet évènement permet de réunir les acteurs des start up cathos, de communiquer entre nous. Il permet aussi d’apporter un soutien aux entrepreneurs. Lancer un site ou une application demande des compétences variées, et ils ne peuvent pas toutes les avoir, malgré leur bonne volonté ».

Ce mardi 6 mars, Pitch My Church, troisième édition, permettra de découvrir au Collège des Bernardins de nouveaux lanceurs de projets qui présenteront leur idée en quatre minutes, puis un « village d’innovations » rassemblant une trentaine de stands.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.