Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Les saints fêtés le 29 février sont-ils oubliés les années non bissextiles ?

KARTKA KALENDARZA
Shutterstock
Partager
Commenter

Une fois tous les quatre ans, le mois de février comptabilise un jour supplémentaire, faisant passer l’année à 366 jours. Est-ce à dire que le saint fêté le 29 février ne l'est que tous les quatre ans ? Explications.

Les personnes nées un 29 février s’amusent parfois à célébrer leur anniversaire tous les quatre ans. Mais en réalité, ils soufflent effectivement leurs bougies le 28 du même mois. Et pour les saints ? Comment cela se passe-t-il ? Est-ce qu’il existe un saint que nous ne fêtons que tous les quatre ans le 29 février ? En France, c’est saint Auguste Chapdelaine, un missionnaire mort décapité en Chine le 29 février 1856, qui est fêté ce jour là. Une façon de commémorer le martyre de ce prêtre canonisé en 2000 avec 119 autres victimes de la politique anti catholique en Chine au XIXe siècle. D’autres saints, plus méconnus, sont aussi fêtés les années bissextiles. Saint Oswald, évêque de Worcester puis d’York au Xe siècle, Saint Hilaire, pape et confesseur mort en 468 et la bienheureuse Antoinette de Florence, surtout célébrée en Italie.

Mais est-ce à dire que tous ces saints sont oubliés les trois années non bissextiles ? Non. En réalité les personnes placées sous le patronage des saints énumérés ici ne sont pas du tout lésées sous prétexte qu’il n’y a pas de 29 février chaque année. L’éloge de ces saints peut être lue le 28 février, le même jour où l’Église fête saint Romain, fondateur de l’abbaye de Condat au Ve siècle. En d’autres termes saint Romain partage trois années sur quatre la date de sa fête avec les saints fêtées le 29 février. Hors année bissextiles, aucun saint n’est donc oublié, simplement, il y a un peu plus de prière à adresser le 28.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]