Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Bienheureux Charles le Bon
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le Saint-Sépulcre a rouvert ses portes

the_church_of_the_holy_sepulchre-jerusalem

Alain Kléan - publié le 28/02/18

À Jérusalem, le Saint-Sépulcre a rouvert ses portes ce 28 février après une rarissime fermeture de trois jours.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

La fin d’un bras de fer. Les portes du Saint-Sépulcre ont été ouvertes pour la première fois depuis dimanche, autorisant des milliers de pèlerins à pénétrer le lieu saint. Dès mardi soir, les Églises grecque orthodoxe, arménienne et catholique qui se partagent la gestion du sanctuaire avaient annoncé cet épilogue : « Nous remercions Dieu pour le communiqué diffusé plus tôt par le Premier ministre et exprimons notre gratitude à tous ceux qui ont travaillé sans relâche afin de conserver la présence chrétienne à Jérusalem ».




Lire aussi :
Saint-Sépulcre, une fermeture jusqu’à quand ?

Quelques heures plus tôt, le gouvernement de Benjamin Netanyahu avait annoncé la suspension de la collecte des taxes ainsi que de l’examen d’une proposition de loi qui avaient entraîné la colère des Églises et la fermeture du Saint-Sépulcre. Depuis lors, des milliers de pèlerins et voyageurs du monde entier trouvaient portes closes et improvisaient des prières sur le parvis. La fermeture du lieu saint n’avait que de rarissimes précédents au cours des trente dernières années.

Un groupe de travail

Cette fermeture était à la mesure de l’inquiétude des chefs des Églises. Ces derniers dénoncent notamment la décision récente de la municipalité israélienne de Jérusalem de leur faire payer des impôts sur une partie de leurs biens immobiliers. Elles avaient alors dénoncé la volonté des autorités de vouloir remettre en cause la présence chrétienne sur place et souligné comment les institutions chrétiennes directement visées (hôpitaux, écoles…) contribuaient à la vitalité de la ville Sainte.




Lire aussi :
L’incroyable retour des pèlerins en Terre Sainte

Benjamin Netanyahu et le maire de Jérusalem Nir Barkat se sont entendus sur la création d’un groupe de travail « qui négociera avec les Eglises une solution » tandis que un de ses ministres de se pencher sur la question des ventes de terrains. En attendant, « toute activité législative sur ce sujet est suspendue ».

Tags:
Israëlsaint sepulcre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement