Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconActualités
line break icon

Les Églises chrétiennes ferment le Saint-Sépulcre à Jérusalem

GALI TIBBON / AFP

Pèlerin priant devant la porte close du Saint-Sépulcre dans la vieille ville de Jérusalem le 25 février 2018./ AFP PHOTO / GALI TIBBON

Isabelle Cousturié - Publié le 26/02/18

Le Saint-Sépulcre de Jérusalem est fermé lundi pour la deuxième journée consécutive. Les représentants des Églises grecque orthodoxe, arménienne et catholique, en charge de ce lieu saint, entendent protester contre des dispositions fiscales et législatives qui visent directement les biens des Églises.

Le Saint-Sépulcre n’accueillera plus de pèlerins jusqu’à nouvel ordre. Ainsi en ont décidé dimanche les chefs des Églises en charge du statu quo sur les sanctuaires des principaux lieux saints chrétiens. Pour l’annoncer, le patriarche grec orthodoxe Theophilos, le Custode de Terre Sainte, frère Francesco Patton, et un représentant du patriarche arménien apostolique, Nourhan Manougian, tous trois devant la basilique du Saint-Sépulcre portes closes, un communiqué à la main.




Lire aussi :
Nouveau coup dur pour les Églises à Jérusalem

La durée de fermeture du lieu le plus saint de la chrétienté reste indéterminée. Les chefs des différentes Églises entendent marquer de cette façon leur forte opposition contre les mesures fiscales souhaitées par la municipalité de Jérusalem. Ils pointent également du doigt le « projet de loi sur les terres des Églises » en cours d’examen à la Knesset.

Effet boomerang

« Trop c’est trop ! », « Arrêtez de persécuter les Églises ! », lit-on  sur les affiches de chaque côté du Saint-Sépulcre.  Cette décision des chefs chrétiens intervient douze jours après une première déclaration commune, le 14 février dernier, qui n’a eu pour effet qu’une réaction de rétorsion de la part du maire de la ville, Nir Barkat, qui a fait geler plusieurs comptes en banque des Églises, les empêchant de facto de poursuivre leurs missions dans la ville.


israel christian orthodox jesus tomb

Lire aussi :
Saint-Sépulcre : tout savoir sur le tombeau du Christ à Jérusalem

« Ces actions violent les accords existants et les obligations internationales qui garantissent les droits et les privilèges des Églises, dans ce qui semble être une tentative d’affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem », réagissent à nouveau les Églises d’une seule voix. Particulièrement inquiétant, selon eux, le projet de loi sur les terres des Églises qui « vise uniquement les propriétés de la communauté chrétienne en Terre sainte ». Jugé « discriminatoire et raciste », les chefs religieux s’inquiètent dans un communiqué de la ressemblance d’un tel projet avec « toutes les lois de même nature qui ont été adoptées contre les Juifs pendant les périodes sombres en Europe ».

Troisième fermeture en 28 ans

La décision de fermer les portes du Saint-Sépulcre est rare. En 1990, il avait été fermé avec d’autres sites chrétiens pour protester contre l’installation de colons près de la basilique. Neuf ans plus tard, les sites chrétiens avaient été de nouveau fermés pour protester contre la construction d’une mosquée à proximité de la basilique de l’Annonciation à Nazareth. Dimanche, certains pèlerins, se sont agenouillés et ont prié tandis que des barrières étaient donc installées autour de l’entrée du Saint-Sépulcre. Construit sur le tombeau du Christ, ce lieu est fréquenté chaque année par des centaines de milliers de visiteurs.

D’autres lieux saints chrétiens pourraient eux aussi garder les portes closes, alors qu’il y a quelques jours à peine , la Custodie de Terre Sainte, se réjouissait de « l’incroyable » retour des pèlerins sur ces lieux, avec un pic record de 26 000 visiteurs rien qu’en janvier dernier.




Lire aussi :
L’incroyable retour des pèlerins en Terre Sainte

Tags:
Chrétiensisraelsaint sepulcre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement