Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Le combat de saint Paul contre le diable

SAINT PAUL
Partager

Saint Paul ne luttait pas contre "des êtres de sang et de chair" mais contre un ennemi spirituel de taille : le diable.

Alors que saint Paul parcourait tout le bassin méditerranéen pour faire connaître le Christ, il dut affronter un adversaire de taille qui ne lui laissait aucun répit. Il évoque d’ailleurs cette lutte constante dans sa deuxième lettre aux Corinthiens :

« Et ces révélations dont il s’agit sont tellement extraordinaires que, pour m’empêcher de me surestimer, j’ai reçu dans ma chair une écharde, un envoyé de Satan qui est là pour me gifler, pour empêcher que je me surestime. Par trois fois, j’ai prié le Seigneur de l’écarter de moi. Mais il m’a déclaré : “Ma grâce te suffit, car ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse.” » (2 Co 12,7-9)

Dans d’autres traductions, le terme « d’envoyé » est remplacé par celui « d’ange ». Les interprétations des exégètes quant à la signification exacte de cette phrase de saint Paul sont diverses. Certains pensent que « l’envoyé » a pu être une personne réelle qui donnait du fil à retordre à l’apôtre. D’autres estiment qu’il a peut-être eu « une écharde » sur le plan physique, à savoir un mal qui aurait fait souffrir son corps. Une autre interprétation serait que Paul fait ici mention d’un ennemi spirituel, d’un démon (un « ange de Satan ») qu’il devait combattre.

Cette réalité du combat spirituel est d’ailleurs prégnante dans les lettres de Paul. Il l’évoque à différentes reprises, comme dans ce passage célèbre de sa lettre aux Éphésiens :

« Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. » (Ep 6,10-12)

Ce combat de Paul contre un « ange de Satan » nous rappelle que Dieu permet parfois que nous subissions ce genre d’attaques, pour nous rendre à la fois plus forts et plus humbles. Comme saint Paul le dit lui-même dans sa première lettre aux Corinthiens, « Dieu est fidèle : il ne permettra pas que vous soyez éprouvés au-delà de vos forces. Mais avec l’épreuve il donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter. » (1 Co 10,13)

Bien qu’il n’y ait qu’une occurrence de « l’envoyé de Satan » dans les lettres de saint Paul, il apparaît clairement que l’apôtre fut constamment soumis à des attaques du démon. Cependant, on sait aussi que ce n’est pas le démon qui a eu le dernier mot. Car comme le dit fièrement Paul dans sa deuxième lettre à Timothée : « J’ai mené le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi. Je n’ai plus qu’à recevoir la couronne de la justice : le Seigneur, le juste juge, me la remettra en ce jour-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront désiré avec amour sa Manifestation glorieuse. » (2 Ti 4,7-8)

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.