Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Mamy Irma », 93 ans, s’envole comme bénévole dans un orphelinat au Kenya

Elisa Coltro Facebook
Partager

Pour l'Italienne Nonna Irma, être nonagénaire et bénévole dans un orphelinat kényan n'est pas incompatible.

Montaigne disait « Les voyages forment la jeunesse », mais pas seulement. Le grand âge, visiblement, n’est pas en reste ! Et pour preuve l’histoire de l’Italienne Nonna (Mamy) Irma, âgée de 93 ans, dont s’est amourachée l’Italie en quelques heures et quelques clics. Cet engouement est-il dû au dynamisme de la vieille dame, ou au message de liberté qu’elle adresse, malgré elle, au monde entier, via Facebook ?

L’histoire nous est contée par une des petites-filles de celle que l’on nomme désormais Mamy Irma, Elisa Coltro. Cette dernière a posté mardi dernier deux photos de sa grand-mère, une main sur une canne et l’autre tirant une petite valise rouge, suivies de ces mots : « Voici ma mamy Irma, une jeunette de 93 ans qui est partie hier soir (lundi) au Kenya, pas dans un village touristique pour être servie et choyée, mais dans un orphelinat ».

Effectivement, la dynamique nonagénaire, veuve à 26 ans et ayant élevé seule ses trois enfants, est partie pour trois semaines de bénévolat dans un orphelinat au Kenya. Après avoir longtemps soutenu l’orphelinat fondé par un missionnaire originaire de sa région, près de Venise, elle a décidé de participer au travail sur place, accompagnée de sa fille.

Admirative, sa petite-fille Elisa partage son enthousiasme sur sa page Facebook : « Je vous la présente parce que je crois que nous devrions tous garder un soupçon d’inconscience pour vivre et non pas survivre. Regardez-la… Mais qui pourrait l’arrêter ? » Enthousiasme devenu viral puisqu’en quatre jours, son message a été partagé plus de 13 000 fois et a suscité des milliers de commentaires sur la toile. Sur cet exemple, et comme il est répété 365 fois dans la Bible : « N’ayons pas peur ! »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]