Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Inde : les attaques contre les chrétiens multipliées par deux en un an

india nuns
NOAH SEELAM I AFP
Partager
Commenter

Les attaques contre les chrétiens en Inde ont doublé en un an, révèle un nouveau rapport de l’organisation œcuménique Persecution Relief. Passant de 348 en 2016 à 736 en 2017, ces attaques témoignent d’une montée du nationalisme hindou.

« Ainsi, ceux qui souffrent en faisant la volonté de Dieu, qu’ils confient leurs âmes au Créateur fidèle, en faisant le bien », est-il écrit dans la première lettre de saint Pierre apôtre. En Inde, les chrétiens éprouvent chaque jour un peu plus cette souffrance. Les attaques contre les chrétiens sur le continent indien ont doublé en 2017 pour atteindre 736 l’année dernière, rapporte l’organisation œcuménique Persecution Relief. En cause : un nationalisme hindou exacerbé.

2,3% de la population

D’après ce rapport, la police reçoit aussi des dépôts de plaintes contre les chrétiens, les accusant « d’esprit de révolte, de discrimination, de travailler contre la tolérance religieuse et contre l’unité nationale, de dégrader des lieux de prière ou encore d’insulte contre les religions ». « Si les accusations sont prouvées, l’accusé peut parfois être condamné à perpétuité », rapporte Shibu Thomas, fondateur de Persecution Relief. Cette hausse du nombre de plaintes déposées montre bien, selon lui, « que ceux qui s’opposent aux chrétiens veulent les représenter comme une menace sérieuse contre la sécurité de l’état ».

Il confie également que certaines affaires sont montées de toutes pièces. « Dans 99% des cas, ils font appel à des faux témoins et les victimes chrétiennes sont parfois condamnées à des peines sévères. Si les victimes font appel à l’aide de la police, elles se retrouvent accusées. “C’est vous les coupables” se voient-ils répondre. C’est un signe inquiétant. Malheureusement, la police est de mèche avec les fanatiques et choisit des membres qui soutiennent leur action », explique-t-il.

Des incidents dans 24 des 29 états indiens

Dans le détail, des incidents mettant en cause des chrétiens ont été relevés dans 24 des 29 états indiens. Pour les responsables chrétiens, le parti pro-hindou Bharatiya Janata Party (BJP) au pouvoir depuis 2014 est à l’origine de ces violences contre les chrétiens. L’Uttar Pradesh, dans le nord du pays, où le BJP a pris le pouvoir en 2017, a ainsi enregistré 96 attaques (contre 39 incidents en 2016, quand le parti socialiste Samajwadi était au pouvoir). L’état de Madhya Pradesh, que le BJP dirige depuis quinze ans, a enregistré 52 incidents, soit une hausse de 54 % en un an et l’état du Tamil Nadu a rapporté 48 incidents (+ 60 % en un an).

Rappelant les types de harcèlement dont sont victimes les chrétiens — exclusion des plans sociaux, des collectes d’eau auprès de puits publics, des routes publiques…—, le pasteur Anil Andrias, qui vit dans l’Uttar pradesh, s’inquiète de leur avenir : « Les difficultés que les chrétiens vont devoir surmonter risquent de se multiplier si le parti au pouvoir remporte également les élections nationales de 2019 ». Pour mémoire, les chrétiens représentent 2,3 % (29,9 millions) de la population indienne (1,3 milliards d’habitants), 80 % des indiens étant hindous.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]