Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Quand on est faible, crier vers Dieu

Partager
Commenter

Tous les jours pendant le Carême 2018, le chanteur Gregory Turpin partage avec les lecteurs d'Aleteia ses conseils de prière. Ils sont à retrouver dans son dernier ouvrage : « Petit guide pour une vie transformée ».

Faire l’aveu de sa faiblesse, c’est là peut-être le premier pas vers la sainteté. Que faire lorsque l’on est désespéré et que notre faiblesse semble prendre le pas sur tout le reste ?

Dans le désespoir, la prière est probablement notre arme la plus forte. Implorer l’aide et la miséricorde de Dieu est le secours le plus sûr face au désespoir. Pourtant, notre faiblesse peut nous porter aussi à l’orgueil, au déni et nous pousser à cacher notre misère. Si, comme Saint Paul nous le rappelle, « un chrétien seul est un chrétien en danger », de même un homme sans Dieu est un homme en perdition. Il nous faut toujours nous rappeler que c’est lorsque Dieu semble le plus absent de notre vie qu’Il est le plus à même de nous aider et de nous relever.

Alors que faire lorsque l’on est au fond du trou ?

« Combien de temps, Seigneur, vas-tu m’oublier, combien de temps, me cacher ton visage ?

Combien de temps aurai-je l’âme en peine et le cœur attristé chaque jour ? Combien de temps mon ennemi sera-t-il le plus fort ?

Regarde, réponds-moi, Seigneur mon Dieu ! Donne la lumière à mes yeux, garde-moi du sommeil de la mort ;

Que l’adversaire ne crie pas : « Victoire ! » que l’ennemi n’ait pas la joie de ma défaite !

Moi, je prends appui sur ton amour ; que mon cœur ait la joie de ton salut ! Je chanterai le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait. » (Psaume 12)

Commandez le livre


Les vidéos précédentes de Grégory Turpin


Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]