Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconActualités
line break icon

En Irak, le pardon des chrétiens force l'admiration

chrétiens d'orient irak famille

© De ChameleonsEye / Shutterstock

Chrétiennes d'Irak.

Paul de Dinechin - Publié le 21/02/18

Par leur foi en Jésus Christ et par leur propre histoire, les chrétiens d'Orient connaissent la force de la miséricorde. Un trésor inestimable et exemplaire pour leurs voisins.

Depuis 1400 ans, les chrétiens ont enduré des persécutions avec « foi et patience ». Ils ont subi des destructions, des tortures, des viols. Et pourtant, le chef de la communauté chaldéenne du Kurdistan irakien, Mgr Bashar Warda, archevêque d’Erbil (Irak),  ne se lasse pas d’évoquer le pardon que savent accorder les chrétiens.

À l’université jésuite de Georgetown, à Washington (États-Unis) le 15 février 2018, le prélat chaldéen a souligné la force de la miséricorde des chrétiens d’Orient. « Nous pardonnons à nos meurtriers au nom du Christ », proclame-t-il. Pour lui, la réconciliation est d’autant plus importante que les musulmans ont un rôle déterminant à jouer pour reconstituer les communautés chrétiennes menacées de disparition.

Témoins de l’Amour de Dieu

Les chrétiens ont reçu « la Bonne Nouvelle et le pardon de notre Seigneur Jésus Christ ». Ils ont par conséquent un témoignage primordial à apporter pour conserver la paix au Moyen-Orient, selon l’archevêque d’Erbil, qui va jusqu’à proposer d’ouvrir les écoles chrétiennes ou les centres éducatifs, « même à ceux qui nous ont torturés ». Des mots forts qui tranchent avec des années de drames à répétition et de plaies toujours vives.


IRAQ,CHRISTIANS

Lire aussi :
Le retour du christianisme en Irak

Mais ce témoignage ne sera possible que par une franche coopération des musulmans. Ceux-ci doivent en premier lieu apprendre des chrétiens cette capacité à pardonner. « Apprenez ceci de nous, lance le prélat chaldéen, laissez-nous vous aider à guérir. Laissez-nous soigner nos pays blessés et torturés ». Pour y parvenir, les musulmans doivent enfin prendre conscience de l’enjeu de la présence des chrétiens d’Orient.

« Peut-être le dernier combat »

Il n’y aura pas d’avenir pour les chrétiens d’Orient, déplore Mgr Warda, si les musulmans ne viennent pas urgemment au chevet des minorités. Les musulmans sont ainsi appelés à reconstruire les communautés présentes de manière ancestrale, notamment dans la plaine de Ninive.

Il ne suffit pas uniquement de dire que l’État islamique n’a « rien à voir » avec l’islam, selon le responsable chaldéen encourageant les pays musulmans à « montrer leur solidarité ». Certaines voix se sont déjà élevées, mais elles doivent être encouragées, martèle-il. Il est salutaire de promouvoir un dialogue « honnête et respectueux » entre les chrétiens et les musulmans.




Lire aussi :
Catholiques et musulmans, ce qui nous rapproche face au nihilisme

L’enjeu est en effet de taille, l’histoire des chrétiens irakiens pourrait bel et bien s’achever aujourd’hui. « Nous sommes en face d’une lutte existentielle en Irak ». « Peut-être le dernier combat », lâche Mgr Warda. Dans ce pays d’une antique tradition chrétienne fondée sur des lieux bibliques comme Our, Babylone ou Ninive et évangélisé par l’apôtre Thomas et ses compagnons, les chrétiens sont aujourd’hui moins de 200 000 contre environ un million en 2003. « Un chiffre malgré tout plus important que celui des premiers apôtres », observe-t-il.

Dans ce scénario, les puissances occidentales doivent également jouer un rôle plus actif. « Mais comment l’Occident s’impliquera-t-il ? », s’interroge le chaldéen. « Ma question n’est pas rhétorique, les chrétiens d’Orient veulent connaitre la réponse ».

Tags:
ChrétiensIrakIslamVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement