Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

En Éthiopie, ce prêtre escalade chaque jour une falaise pour prier

COPTIC CHURH IN ETHIOPIA
PRINTSCREEN FACEBOOK | FAIR USE
Partager
Commenter

Dans les montagnes reculées du nord de l’Éthiopie, un prêtre escalade chaque jour une falaise de 250 mètres pour atteindre son église où il prie et étudie des livres anciens contenant des secrets religieux.

« Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint ? L’homme au cœur pur, aux mains innocentes, qui ne livre pas son âme aux idoles » (psaume 23). Haylesilassie Kahsay, un prêtre copte éthiopien, fait partie de ceux-là. Dans les montagnes reculées de Gheralta, en Éthiopie, il entreprend chaque jour un incroyable périple afin de rejoindre son église. Sculptée dans le flanc d’une falaise à quelques 250 mètres de hauteur, elle a été construite par saint Abuna Yemata et daterait du VIe siècle après Jésus-Christ.

Le quotidien d’Haylesilassie Kahsay est tout entier tourné vers le travail et la prière. Se levant à l’aube, il travaille chez lui jusqu’à 6 heures du matin. Après avoir mangé, il entame une marche de deux heures afin de rejoindre son église. L’ascension comprend notamment une section verticale de dix mètres à escalader sans chaussures ni cordes. « Je suis heureux quand je quitte ma maison car je marche vers mon église. C’est un bonheur qui émane du fond du cœur », explique-t-il dans une magnifique vidéo diffusée par la BBC.

Des saints protecteurs pour les prêtres escaladeurs

Arrivé là-haut, il consacre l’essentiel de son temps à l’étude de livres anciens. « C’est un endroit calme, serein. On peut dialoguer avec Dieu, échanger avec lui des secrets et l’esprit devient alors libre et plein d’allégresse », explique le prêtre copte. « L’esprit voyage vers ce sur quoi je choisis de me concentrer. Si je lis un livre religieux ou pénètre un mystère, cela m’apporte de la joie. Si je lis et comprend la parole de Dieu, cela m’est aussi doux que le miel », détaille encore le prêtre.

Pendant des siècles, les prêtres qui sont venus ici y ont également été enterrés. Aucun d’entre eux ne s’est tué pendant l’ascension. « Les neuf saints qui vivent dans ces montagnes les ont gardés en sécurité », sourit Haylesilassie Kahsay. La raison pour laquelle il a choisi de devenir prêtre ici ? « Enseigner aux autres ce que j’ai moi-même appris afin qu’ils puissent marcher dans mes pas », indique le prêtre. Un témoignage de foi… à soulever des montagnes.

ETHIOPIA PRIEST
BBC News
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]