Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 09 février |
Sainte Apolline
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Un singulier forum de jeunes au cœur de l’hiver

HOLY SACREMENT

© P Deliss / Godong

Domitille Farret d'Astiès - publié le 19/02/18

À Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), la cité du cœur de Jésus, le Forum des jeunes a rassemblé pendant deux jours des jeunes venus des quatre coins de la France.

Seize ateliers, vingt-cinq prêtres, trente-cinq intervenants, mille neuf cent jeunes, des missionnaires et des barbes à papa à gogo. Vous n’êtes pas à la foire du Trône, mais à Paray-le-Monial où vient de s’achever le Forum d’hiver 2018, organisé par la communauté de l’Emmanuel. Ici, ni maisons hantées ni pop corn caramélisé, mais des trains express vers le cœur de Jésus et des pommes d’amour au doux parfum de miséricorde. De quoi recharger les batteries usées par le vent et la froidure. Des centaines de jeunes assoifés d’absolu étaient là pour faire des rencontres, retrouver des amis, prier et approfondir leur relation à Dieu. Deux jours de pause pour réchauffer leur foi et renouer avec l’essentiel.

Au programme, temps de prière, enseignements, rencontres, chants et spectacles, autour du thème « #JeTePromets ». Différents ateliers ont permis aux jeunes d’échanger sur des sujet de leur choix, du lien entre foi et sport à l’écologie, en passant par les raisons de croire ou encore la rencontre avec les musulmans. Après son tour du monde à la rencontre de chrétiens engagés auprès des plus pauvres, Quentin de Veyrac a ainsi animé un atelier « Jeunes et près des pauvres ». L’occasion de s’interroger à plusieurs sur la manière de vivre l’Évangile dans sa vie quotidienne. De retour de cette expérience extraordinaire, il a dû, dit-il, « se ré-ordonnancer à la suite du Christ » dans un cadre forcément différent. Il travaille aujourd’hui dans un cabinet de conseil à destination des entreprises en difficulté. Son engagement, il le vit aussi près de ses collègues, au niveau de la machine à café. Pour lui, « si c’est en donnant qu’on reçoit, c’est surtout en acceptant de recevoir qu’on est capable de donner ». Au-delà d’une gymnastique syntaxique, il s’agit d’une acrobatie du cœur.


MERCY CENTER

Lire aussi :
Le synode des jeunes se prépare sur les réseaux sociaux, une première

Henrik Lindell, journaliste, menait lui aussi un atelier. Dans un monde où la pensée relativiste séduit, il nous a confié vouloir inviter les jeunes à ne pas être idéalistes, mais réalistes. Et pour cela, rien de tel qu’une vie spirituelle structurée. Comment ? En lisant la Bible et en puisant dans la riche tradition de l’Église, sans jamais désespérer lorsque l’on veut témoigner. Mais aussi en apprenant à connaître les autres chrétiens – notamment les évangéliques – et en s’inspirant de ce qu’ils nous transmettent de bon. « Profitons de ce que nous avons en commun sans nous attarder sur ce qui nous sépare ».

Carlos Payan, pasteur évangélique, faisait partie des invités du rassemblement. Louis, 24 ans, a été marqué par sa présence : « Il a une foi à déplacer les foules. Il nous a tous bougés, physiquement parlant. C’était assez inattendu et très fort. Cela m’a rendu très heureux que l’on puisse se rejoindre dans la prière ». Inès a expérimenté son premier forum. Les temps de louange l’ont émerveillée. Elle rentre à Paris impressionnée d’avoir vu  autant de jeunes se tourner vers Dieu ensemble. Alexia, de Marseille, repart, elle avec une joie qu’elle n’avait pas en arrivant. « Pendant la veillée, nous avons senti quelque chose de tangible. L’Esprit saint était là. Durant le week-end, j’ai reçu la promesse que Dieu s’occupait de moi ». What else ?




Lire aussi :
Pour la première fois, les jeunes au cœur d’un synode

Tags:
Communauté de l'Emmanuel
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement