Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quand l’Église anglicane se met au service de la 4G

Canterbury cathedral
By Valery Egorov | Shutterstock
La Cathédrale anglicane de Canterbury.
Partager

L’Église anglicane et le gouvernement britannique ont signé un accord permettant l’installation d’antennes relais dans des églises. L’objectif : renforcer la qualité du réseau téléphonique et internet dans certaines régions rurales du Royaume-Uni.

Les églises, relais de la parole de Dieu… et de la 4G ? Le gouvernement britannique et l’Église anglicane ont conclu un accord afin de permettre l’installation d’antennes relais ou d’autres matériels de transmission sur les quelques 16 000 bâtiments détenus par les paroisses. Le but : renforcer la qualité du réseau internet et téléphonique en zone rurale au Royaume-Uni. Actuellement plus de 120 églises en sont déjà équipées dans le pays.

Deux tiers des églises en zone rurale

« Avec cet accord, même des édifices datant du XVe siècle vont aider le pays à préparer son avenir et améliorer la vie des habitants en renforçant la connectivité dans certaines régions les plus difficiles d’accès », s’est félicité Matt Hancock, le ministre britannique en charge du numérique. Les deux tiers des églises d’Angleterre sont situées en zone rurale et le plus souvent à proximité des habitations, ce qui en fait des emplacements privilégiés pour améliorer les liaisons entre usagers, rapporte ainsi le ministère.

Le Révérend Stephen Cottrell, évêque de Chelmsford (ville située à 50 kilomètres au nord-est de Londres), a déclaré au Sunday Telegraph que dans un « monde digital », le manque de connectivité dans certaines régions pouvait être un « facteur d’appauvrissement » pour de nombreuses personnes. « Dans les zones rurales, il s’agit d’un problème très réel que l’on ne mesure pas vraiment dans les zones urbaines. Dans cet esprit-là, nous voulons faire notre possible pour en faciliter l’accès » a aussi expliqué le révérend, rapporte le Telegraph.

En parallèle, l’accord garantit que les infrastructures déployées « n’affecteront pas le caractère, l’architecture, ou la dimension historique » des églises. « La capacité à communiquer avec les autres est une condition préalable à de nombreux aspects de la mission de l’Église », précise également cet accord.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]