Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Pourquoi les cloches et les lapins deviennent ovipares à Pâques ?

EASTER RABBIT
Partager
Commenter

Bientôt le retour des fameuses cloches et des inoubliables lièvres de Pâques, pour le plaisir de nos papilles ! Leur indétrônable notoriété remonte à un mélange de traditions anciennes, païennes et chrétiennes qui ont traversé les âges.

Les cloches et lapins déposant les œufs en chocolat sont à Pâques ce que le père Noël et les cadeaux sont à Noël ! Populaires, incontournables, immortelles, les légendes traditionnelles autour des fêtes chrétiennes sont décidément très ancrées dans les habitudes européennes.

Mais pourquoi les cloches et les lapins se sont substitués aux rationnelles poules pondeuses ? Selon les pays, ce sont des cloches ou des lapins qui offrent le chocolat aux familles. Bien que les habitudes géographiques soient aujourd’hui mélangées en France, cloches et lapins sont à l’origine rivaux dans la distribution des œufs !

France, Italie, Belgique : le mythe des cloches

Aux alentours du VIIe siècle, l’Église met en place une habitude pour incarner le deuil de la communauté chrétienne du vendredi au samedi saint. Après avoir joyeusement raisonner pendant la célébration du Jeudi Saint, les cloches des églises se taisent jusqu’à l’éclat de joie de la veillée pascale. Pour expliquer ce silence aux enfants, on leur raconte que les cloches équipées de petites ailes ou tirées par un char quittent leurs clochers, s’envolent jusqu’à Rome où le pape les bénit. Plus tard, lorsque la légende des œufs de Pâques fait son apparition, les deux mythes fusionnent, et c’est ainsi que leur a survécu de nos jours, l’idée des cloches ailées distributrices d’œufs en chocolat.

EASTER CARD
© Domaine Public

Allemagne, pays anglo-saxons : le lièvre de Pâques

Dans d’autre pays, depuis la popularisation d’une légende selon laquelle des enfants naïfs auraient crus qu’un lapin étaient à l’origine des œufs cachés dans le jardin de leur mère, c’est le lièvre de Pâques qui régale les familles. Plusieurs raisons insolites le rapprochent du Christ Vivant et consacrent comme légitime concurrent des cloches.

Le renouveau

C’est une tradition païenne très ancienne d’associer le lapin à la fécondité. Autre détail croustillant, le lapin naissant les yeux ouverts, il porte une idée d’ouverture à la vie.

La vie après la mort

Une tradition égyptienne rattache le lapin au dieu Osiris, chargé de la résurrection des morts. Animal lunaire, on dit que le lapin est capable depuis ses galeries souterraines de communiquer avec les morts.

Anecdote amusante, les australiens envahis par les lapins en surnombres, tentent de les remplacer dans la légende de Pâques par des bilby, petit rat au long museau en voie de disparition. Rattrapera-t-il la notoriété des cloches et des lapins dans la distribution du chocolat de Pâques ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]