Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un prêtre excommunié pour avoir rompu le secret de la confession

Partager

Le Saint-Siège a rendu public cette semaine l’excommunication d’un prêtre en Australie.

À l’issue d’une longue enquête, un prêtre originaire du Nigéria officiant dans la paroisse Stella Maris, à Maroochydore, dans le Queensland en Australie, a été excommunié. Le Père Ezinwanne Igbo avait rompu le secret de la confession.

Les faits remontent à 2016 et ont donné lieu à une enquête sur la base d’une douzaine de plaintes contre le prêtre. L’excommunication, automatique dans ce cas, a été approuvée par le Saint-Siège, d’après un communiqué de l’archevêché de Brisbane dont dépend la paroisse. Le Saint Siège a demandé à ce que cette sanction prévue par le droit canon soit rendue publique.

Une rémission possible

La sentence prévoit que le prêtre ne peut plus participer à une prière publique, ni célébrer ou recevoir les sacrements. Elle peut cependant être levée par le Souverain pontife, et lui seul, à la demande du prêtre. L’archidiocèse a demandé aux fidèles de prier pour tous ceux qui ont souffert de cette situation.

Le secret de la confession est le seul à être absolu, selon le code de droit canonique (canon 983). Ce droit ne souffre pas d’exceptions. La levée du secret de la confession figurait parmi les 189 demandes du rapport de décembre 2017 sur les crimes de pédophilie commis en Australie. A cet égard, l’archevêque de Brisbane, Mgr Mark Coleridge, a également demandé un jeûne spécial de trois jours pendant le Carême, du 14 au 16 février, en « réparation » pour les victimes d’abus sexuels sur enfants.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]