Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le nouveau tatouage de Gignac rend hommage à la Vierge de Guadalupe

Partager
Commenter

S’il fallait une nouvelle preuve de la foi d’André-Pierre Gignac, alors la voici ! L’attaquant français, qui avait été à un cheveu d’offrir l’Euro 2016 aux Bleus, vient de dévoiler sur les réseaux sociaux son nouveau tatouage.  

En l’occurrence, une superbe reproduction de la Vierge de Guadalupe, que Gignac arbore désormais sur son mollet droit au côté d’un portrait de son fils Eden. Virgen cuidamelo (« Vierge protège-moi »), écrit l’ancien Marseillais sur son post Instagram.

La Vierge de Guadalupe, patronne du Mexique

Faisant partie des principales figures catholiques d’Amérique, la Vierge de Guadalupe — le nom donné par les Mexicains à la Vierge Marie depuis son apparition à un indigène en 1531 — est célébrée chaque 12 décembre. Elle est la patronne de la capitale Mexico depuis 1737 et la patronne du pays tout entier depuis 1895.

La basilique qui lui est consacrée sur les hauteurs de Mexico recense chaque année plusieurs millions de visiteurs. Preuve de sa popularité, l’édifice est avec la Cathédrale Notre-Dame de Paris le lieu de dévotion catholique le plus visité, derrière le Vatican où réside le souverain pontife.

Peu de chance de le revoir en Bleu

Exilé au Mexique depuis 2015, le Français dispute actuellement avec son club des Tigres le tournoi de clôture du championnat local. Triple champion du Mexique, pays dans lequel il a su devenir une véritable icône, André-Pierre Gignac, aujourd’hui âgé de 32 ans, a porté pour la dernière fois le maillot de l’équipe de France en octobre 2016 contre les Pays-Bas. Barré par la concurrence, il ne devrait logiquement pas être retenu dans la sélection des Bleus amenée à disputer la prochaine Coupe du monde en Russie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]