Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 13 mai |
Ascension
home iconAu quotidien
line break icon

Cinq conseils pour pratiquer la charité à l’image du prince William

PRINCE WILLIAM

Isaaack I Shutterstock

Marzena Devoud - Cerith Gardiner - Publié le 06/02/18

La semaine dernière, dans un discours exprimant une profonde gratitude envers sa mère, Lady Di et le prince Charles, le prince William s'est confié comme jamais sur ce qu'elle lui a appris. Une leçon très inspirante à enseigner à nos enfants.

Chaque année à la même période, le meeting annuel de la Charity Commission — la Commission de Charité — marque le coup d’envoi à Londres des actions caritatives engagées par le gouvernement britannique, sous le patronage de la famille royale. Le 28 janvier dernier, le discours prononcé par le prince William a pris une dimension particulière. En donnant à son intervention une tournure plus personnelle qu’à l’habitude, l’héritier de la Couronne britannique a expliqué les racines de son engagement caritatif. Elles proviennent, a t-il expliqué, de l’exemple et des valeurs reçues de chacun de ses parents. Dans ce qu’il a dit ce jour-là, chacun peut tirer de beaux enseignements à transmettre à ses enfants sans forcément avoir une couronne sur la tête ou un compte bancaire bien fourni.

« La charité n’est pas une option supplémentaire dans la société — les organisations caritatives réparent, elles fortifient et elles construisent. Sans ce travail, notre société serait une coquille vide », a-t-il souligné.La princesse Diana, dont il a évoqué le souvenir, s’est beaucoup préoccupée de la prise de conscience de William : « Je me souviens que ma mère m’emmenait dans les foyers des sans-abris quand j’étais très jeune. Elle m’expliquait pourquoi les gens que  j’y rencontrais avaient de l’importance, pourquoi aucune société ne peut être saine si on ne prend pas les autres au sérieux ».

Le Prince appelle à la mobilisation

William a également décrit la forte implication de son père dans le travail caritatif. Loin des regards du public, le prince Charles « passe de nombreuses soirées à écrire et à répondre à des milliers de lettres, à lire des rapports afin de rester à la hauteur de son ambition : faire tout ce qu’il peut pour aider les défavorisés ».


Holding Hands

Lire aussi :
Comment se montrer généreux au quotidien ?

Le prince a appelé à se mobiliser pour les causes caritatives de toutes les manières possibles même si certaines organisations ne font pas l’unanimité ou que d’autres divisent les sensibilités sociales ou politiques. Il ne faut laisser personne de côté : le boycott de certaines actions, notamment sur les réseaux sociaux, peut fortement nuire aux dons et marginaliser encore plus ceux qui sont dans le besoin.

Avec à ses côtés sa femme, la duchesse de Cambridge et son frère le prince Harry, William a pris l’initiative d’encourager les gens à « mettre leurs propres intérêts de côté » et fédérer toutes les forces possibles pour innover dans la cause humanitaire. Ainsi, sa fondation « Heads Together » rassemble de très diverses ressources de soutien pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale, y compris les anciens combattants, les jeunes et les sans-abris.

Le prince William a insisté sur l’importance de la philanthropie dans  l’éducation parentale : « J’ai deux enfants, comme vous le savez probablement, et quand je suis devenu père, il y a environ quatre ans et demi, j’ai commencé à réfléchir en me remémorant la façon dont j’avais été éduqué et aux valeurs que mes parents m’avaient insufflées »


Queen Elizabeth

Lire aussi :
Élisabeth II se dit inspirée par « l’amour généreux et l’exemple de Jésus-Christ »

Inspirés par son discours voici quelques pistes pour mettre la charité au cœur de la vie de famille :

Apprendre à ses enfants le sens et l’importance de la charité

Vous pouvez les emmener dans des maisons de retraite pour passer du temps avec les personnes âgées ou dans les hôpitaux pour lire des livres aux enfants malades. Ou encore, si vous avez un voisin qui est confiné seul chez lui, proposez à vos enfants de l’aider pour des petites tâches domestiques. Bien que les actions soient plus parlantes que les paroles, prenez le temps de leur expliquer pourquoi vous le faites et pourquoi c’est important.

Proposer à ses enfants de trier leurs jouets et leurs vêtements

Aidez-les à décider d’en redistribuer certains aux autres. Cette coopération familiale est particulièrement significative pendant la période de Noël et des anniversaires, sachant que d’autres enfants auront peu de choses à célébrer.

Participer en famille à des évènements de charité

Nous nous impliquons souvent avec des organismes de bienfaisance qui nous sont proches – ceux qui ont été touchés par le cancer sont naturellement enclins à soutenir les fondations qui luttent contre le cancer. Mais que diriez-vous de vous impliquer dans un organisme de bienfaisance qui amasse des fonds pour une cause que vous ignorez ? Il est toujours bon d’apprendre de ceux qui souffrent de maux que nous ne connaissons pas.

Donner le temps qui semble précieux 

Certains moments vous paraissent précieux, comme les week-ends. Pourquoi ne pas en consacrer un peu au volontariat ? Abandonner ses activités préférées n’est pas très facile, mais vos enfants se sentiront tellement heureux et fiers d’avoir prêté la main à des associations de paroisse ou autre organismes de bienfaisance !

Ne jamais oublier d’exercer la gratitude 

Ce n’est pas toujours facile quand les soucis nous accablent. Pourtant, si nous voyons qu’il y a des situations pires que la nôtre, cela aide à relativiser sa propre vie. Inculquons à nos enfants un sentiment de reconnaissance et d’empathie, afin qu’ils puissent vraiment apprendre que nombreux sont ceux qui sont dans le besoin et qui ont besoin de notre aide en particulier.

Tags:
charite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
MSZA ŚWIĘTA
Philip Kosloski
Pourquoi les catholiques répondent-ils « Et avec votre esprit » à...
2
PADRE PIO,I ABSOLVE YOU
Philip Kosloski
La puissante prière de guérison de Padre Pio
3
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
4
Camille Yaouanc
Trisomie 21 : les chiffres effarants du diagnostic prénatal
5
Anne Bernet
À Laval, l’irréductible (basilique) Notre-Dame d’Avesnières
6
KŁÓTNIA MAŁŻEŃSKA
Gelsomino Del Guercio
Cinq « virus » qui pourrissent la vie de couple
7
PLANOWANIE BUDŻETU DOMOWEGO
Edifa
L’argent dans le couple : comment éviter les conflits ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement