Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Après lui avoir offert un rein, une infirmière se marie avec son patient

HANDS RINGS
Partager

Alors qu’il était traité à l’hôpital pour une insuffisance rénale, un italien est tombé profondément amoureux d’une infirmière. Un sentiment partagé au point que cette dernière a décidé de lui offrir un rein. Quatre ans plus tard, fin janvier, ils ont décidé de s’unir pour la vie.

Nul ne sait quand l’amour frappe à sa porte. Pour Giacomo Schinasi, c’était il y a quatre ans, à Pise (Italie). Souffrant d’une insuffisance rénale aiguë, il se rendait à l’hôpital trois fois par semaine pour des séances de dialyse.

C’est lors de ces rendez-vous médicaux qu’il tombe éperdument amoureux de Cinzia Stracquadaini, une des infirmières, rapporte La Nazione. « Je me souviens du premier jour où je l’ai vu, j’ai immédiatement ressenti son anxiété, ses soucis, ses doutes », a-t-elle raconté au journal italien. Ces séances de dialyse sont pour eux l’occasion d’apprendre à se connaître, à s’apprécier… et à s’aimer. Ils multiplient les occasions de se retrouver, que ce soit à l’hôpital ou à l’extérieur. « Pendant longtemps nous avons caché les sentiments qui nous unissaient », raconte encore Cinzia Stracquadaini.

Lorsque Cinzia Stracquadaini apprend que ses reins étaient compatibles à 99 % avec l’organisme de Giacomo, elle n’hésite pas une seconde et décide de lui en offrir un. L’opération a lieu en juillet 2014.

Ils ont finalement officialisé leur relation le 30 janvier en se disant « oui » et se promettre fidélité et assistance « dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et la maladie ». Un coup de foudre authentique, en dépit des épreuves : un an après la greffe, Giacomo Schinasi a malheureusement subi une crise de rejet et se retrouve à nouveau obligé de subir une dialyse en attendant une nouvelle greffe.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]