Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Un espoir pour les personnes atteintes d’un cancer ?

Antoine Mekary | ALETEIA
Partager

L’hôpital pontifical du Bambino Gesù a utilisé, pour la première fois en Italie, une thérapie génique de reprogrammation cellulaire afin de traiter un patient atteint d’une tumeur. Une pratique qui pourrait aider de nombreux patients atteints d’un cancer.

En cette journée mondiale de lutte contre le cancer, cette nouvelle pourrait redonner un peu d’espoir aux personnes qui en sont atteints. L’hôpital pontifical du Bambino Gesù a utilisé, pour la première fois en Italie, une thérapie génique de reprogrammation cellulaire afin de traiter un patient atteint d’une tumeur, a indiqué l’établissement.

Le premier patient italien a en avoir bénéficié est un enfant âgé de 4 ans atteint d’une leucémie et réfractaire aux traitements conventionnels. Depuis un mois les cellules leucémiques ont disparu de sa moelle épinière.

Dans le détail, la technique employée consiste à prélever des cellules lymphocytes actives pour la riposte immunitaire. Ces dernières sont alors modifiées génétiquement par l’ajout d’un récepteur fabriqué en laboratoire : le Chimeric Antigen Receptor (CAR). Réimplanté dans le corps du patient, il permet de lutter efficacement contre les cellules tumorales dans le sang et de les éliminer.

79% des patients traités toujours en vie

Après cinq ans d’essais cliniques, le premier traitement à base de CAR a été officiellement approuvé aux États-Unis en août 2017, pour le traitement de leucémie chez l’enfant et le jeune adulte. 79% des patients ainsi traités étaient toujours en vie, un an après leur traitement. Son coût est estimé dans le pays à 475.000 dollars mais il n’est facturé qu’en cas de réussite.

Pour mémoire, inauguré en 1869 et propriété du Saint-Siège, l’hôpital pédiatrique Bambino Gesù est l’un des plus grands hôpitaux pédiatriques et centres de recherche en Europe reliés aux grands centres internationaux.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]