Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Un timbre à l’effigie d’un martyr de la mafia

PUGLISI STAMP
Bureau philatélique et numismatique du Vatican
Partager

25 ans après l’assassinat en Sicile de Don Pino, un prêtre italien, la poste du Vatican émet un timbre à son effigie.

Le 6 février prochain, le Bureau philatélique et numismatique du Vatican sortira un timbre-poste illustrant le bienheureux père italien Pino Puglisi, assassiné par la mafia sicilienne d’une balle dans la tête, le 15 septembre 1993. Le Vatican salue ainsi l’action d’un prêtre héroïque, un prêtre qui n’a pas eu froid aux yeux, s’écroulant le sourire aux lèvres, aux pieds de son bourreau en lui disant, « Je m’y attendais » selon les dires se son assassin.

Le timbre à l’effigie de Giuseppe Puglisi, montre le bienheureux souriant et entouré d’hommes, de femmes et d’enfants. Une scène réalisée par un célèbre peintre italien, Marco Ventura, de Milan, déjà auteur d’un timbre-poste consacré à saint François de Sales, sorti en novembre dernier au Vatican. Don Puglisi a été un prêtre exemplaire, spécialement dévoué à la pastorale des jeunes, a déclaré le pape François en lui rendant hommage, au lendemain de sa béatification. « En éduquant les adolescents selon l’Évangile, il les arrachait au milieu, a poursuivi le pape, la mafia, elle, pensait gagner en l’abattant, en réalité c’est lui qui a gagné grâce au Christ ressuscité »

Des homélies adressées aux mafieux

Don Puglisi, assassiné le jour de son anniversaire, bravait les menaces qu’il recevait en permanence. Connu pour ses prises de position et ses nombreuses homélies adressées directement aux mafieux, il s’est battu bec et ongles pour arracher les jeunes de l’influence du crime organisé. Au centre d’accueil « Notre Père » qu’il a fondé à Palerme, quelques mois avant son assassinat, les volontaires sont encore aujourd’hui régulièrement la cible d’intimidations et de vandalismes.

Cette méthode, d’autres prêtres anti-mafia cherchent à l’appliquer en Italie, comme ce curé d’une paroisse de Naples, l’abbé Luigi Merola, engagé dans une vraie croisade contre l’usure une pratique mafieuse très courante dans la région. Et puis il y a Don Luigi Ciotti, devenu célèbre pour sa lutte incessante et risquée contre les mafias ; Don Bartolomeo Sorge, jésuite, directeur d’une école où les hommes politiques viennent étudier les fondements du phénomène mafieux et les moyens de l’éradiquer. Et tant d’autres.