Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Au boulot ou en société, est-on idiot quand on est humble ?

HUMBLE MAN
Partager

L’authentique humilité est féconde et génère beaucoup d’avantages aussi bien pour la personne qui en fait preuve que pour son environnement professionnel, familial et social.

L’opinion que l’on a en général des personnes humbles dissuade de le devenir soi-même. On a tendance à les présenter, dans les publicités et les séries télévisées, comme des personnes naïves que l’on peut mener facilement par le bout du nez.

Elles sont de la même famille que les geeks et les nerds. Elles n’achètent pas de marques, ne s’imposent pas, ne sont pas pétillantes, passent inaperçues, ne cherchent pas la concurrence au travail car elles n’ont pas d’ambition, et il est facile de profiter d’elles sans qu’elles s’en aperçoivent. On les imagine souvent marcher tête baissée, un sourire angélique au coin des lèvres, sans jamais hausser la voix. Eh bien ! Quelle erreur de penser que la vraie humilité se manifeste de cette façon !

L’humilité est une vertu

Heureusement, dans une école de commerce, un chercheur s’est mis à étudier ce qu’est réellement l’humilité et le résultat lui a paru très bénéfique pour le monde de l’entreprise !

Il est des chasseurs de têtes qui comptent l’humilité parmi les valeurs à rechercher chez un manager. Voyons pourquoi.

  • L’humilité réelle est présente chez ceux qui cherchent à connaître le plus profond de leur être. Une personne humble connaît toutes les facettes de sa personne, ses points forts et ses points faibles. Si on effectue une analyse SWOT (une méthode qui combine l’étude des forces et des faiblesses) lors d’un processus de recrutement, elle saurait remplir sans l’ombre d’une hésitation les cases destinées à décrire ses forces et ses faiblesses. Et ce, sans craintes. Elle est prête.
  • Une personne humble est consciente de ses limites, mais a à la fois une idée claire de la nature humaine : personne n’est parfait et nous pouvons tous nous améliorer si nous le souhaitons.
  • Elle veut devenir quelqu’un de mieux et fera ce qui est nécessaire pour y arriver. Il s’agit d’une différence de taille avec les personnes orgueilleuses, qui n’assument pas leurs défauts ; et avec les personnes pessimistes, qui n’imaginent pas pouvoir changer pour le meilleur.
WORK
Uber images - Shutterstock

L’humilité : entre force et souplesse

L’authentique humilité peut être comparée au bambou. Elle est d’apparence fragile, mince et passe inaperçue. Elle ne fait d’ombre à personne. Toutefois, elle est souple, grandit et apporte de l’oxygène à son environnement.

Grandir : les personnes humbles s’enrichissent de valeurs dans les environnements familial, personnel et professionnel… Elles veulent toujours s’améliorer et cherchent à se tirer vers le haut.

Apporter de l’oxygène : elles initient des conversations agréables, sont de bonnes citoyennes, améliorent leur qualité de vie et celle des personnes qui les entourent.

Être souple : Lorsqu’il y a des vents forts, alors que beaucoup d’arbres craquent et se rompent, les bambous s’orientent de manière à laisser passer la tempête et restent debout. Évidemment ils la sentent passer et sont conscients du problème, mais leur force réside dans les efforts faits pour s’adapter au changement sans perdre leurs racines ni abîmer leur tronc.

Apprendre à se connaître et s’accepter

L’humilité s’accompagne de la capacité à se remettre en question et à valoriser les choses qui nous entourent : suis-je en train de vivre la vie qui me permettra d’atteindre mes objectifs ? Est-ce que ceci me rendra heureux ? Est-ce que cela m’aide à atteindre mes objectifs ? Ou est-ce une illusion ? Ma conscience est-elle en adéquation avec mes actes ? Nous arrivons à un point important : accepter le fait que nous ne sommes pas parfaits.

Personne n’aime attirer l’attention sur ses défauts, mais nous devons tous être nous-mêmes, également les gens qui se connaissent par cœur. Il ne faut pas avoir peur d’explorer son for intérieur, de s’y submerger pour découvrir son « fond marin ». On peut y découvrir une barrière de corail, mais aussi des aspects négatifs. Il faut être courageux et les ramener à la surface pour les extraire et mettre de l’ordre là où c’est nécessaire.

L’humilité, c’est accepter ce que l’on est devenu et mettre tout en œuvre pour sortir de cette situation. Il faudra parfois une grue pour tout enlever. Et on peut donner un nom à cette grue : demander pardon, rectifier, demander de l’aide, reconnaître devant tout le monde ou devant la personne concernée ce que l’on a fait de mal, lutter contre une addiction… En somme, accepter que l’on n’aime pas notre présent mais qu’il est bien réel.

Demander de l’aide

Compter sur quelqu’un qui nous accompagne spirituellement. Il n’est pas question de coach professionnel mais d’un coach qui nous guide pour les choses fondamentales. Il peut s’agir de notre mère ou de notre père, un frère, un cousin, un ami intime, un prêtre, un psychologue, un psychiatre… Il faut en revanche que ce soit quelqu’un qui nous voit depuis l’extérieur mais qui est de notre côté parce qu’il/elle nous aime et veut nous voir heureux.

Ce coach nous ménagera parfois, mais il sera beaucoup plus direct à d’autres moments. L’humilité consiste également à montrer ses plaies pour que quelqu’un les nettoie : en nous rappelant comment se manifeste la vanité, la paresse, les raisons des colères, etc.

Ces caractéristiques effacent la peur que l’on peut ressentir à vivre avec une personne au caractère fort ou qui commet des erreurs, car c’est rassurant de voir qu’il/elle accepte ce qui est dit et d’observer comment il/elle résout chaque conflit avec humilité (parfois en 5 minutes, d’autres fois en quelques jours).

Le chemin qui mène à l’humilité

Une personne humble reconnaît ses défauts mais les améliore avec le temps. Et comment peut-on reconnaître cela dès le premier jour ? Car il/elle est joyeux(se) et reconnaissant(e), il/elle montre de l’empathie et compatit.

TERESA DIANA
AP Photo-Bebeto Matthews-AI

Le changement peut être plus aisé si on peut « visualiser » une personne qui nous sert de modèle d’humilité. On peut apprendre à connaître sa vie, lire sa biographie, étudier les manières dont elle a réagi face à des situations difficiles, etc. Il n’y a pas qu’une seule façon d’être humble, mais ces personnes présentent des traits communs.

Elles dégagent de l’humanité, dans le sens où l’atmosphère qui les entoure est agréable : la famille, le voisinage, les amis, le travail… Et elles ont le sens de l’humour. Elles motivent les autres, étant donné qu’elles ne cherchent pas à agir que dans leur propre intérêt. Elles créent des écoles, forment les personnes qui les entourent, transmettent leur expérience avec générosité, valorisent ce que les autres font… Elles sont un moteur pour leur entourage.

Un dirigeant peut-il être humble ?

Bien sûr que oui. Le dirigeant est un aimant qui attire et incite à agir. En outre, le temps donne raison aux personnes humbles car il consolide leurs œuvres, et il est plus facile de voir les fruits de ce qu’elles ont construit. Pour devenir humble, il ne faut pas avoir peur de demander ce dont on a besoin, de dire merci, de faire l’éloge de ceux qui le méritent et de demander pardon pour réparer un tort.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.