Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

13 erreurs à éviter quand on choisit sa robe de mariée

BRIDE
Dejan Dundjerski - Shutterstock
Partager

Romantique, bohème ou classique, le choix de la robe de mariée est à part dans la préparation du mariage. Suivez nos conseils pour choisir la robe au plus près de vos besoins et de vos envies. 


Rêvée dès le plus jeune âge ou imaginée dans les moindres détails, la robe de mariée donne une réalité au projet de mariage. Sélectionnée avec soin plusieurs mois à l’avance, sa quête peut néanmoins devenir un vrai casse-tête. Choix de la forme, du style et des accessoires : de nombreux critères sont à prendre en considération avant de trouver sa robe de mariée. Avec des étapes clés (le premier essayage, la commande, l’épinglage pour ajuster la robe, les retouches, la réception un mois avant le mariage pour contrôle), la sélection de la robe se prévoit environ huit mois avant la date du mariage. Découvrez les erreurs à éviter et tous les conseils d’expertes, Julie Méli, fondatrice de la boutique Plume à Paris, et Marie-Pierre Dubois, responsable de la boutique Cymbeline à Fontainebleau, pour affiner au mieux la recherche de la robe de mariée parfaite.

1. Esquiver la question du budget

Si l’esthétique est un premier critère, le budget va permettre d’orienter le choix de la robe de mariée. « C’est la première des choses à faire ! assure Marie-Pierre Dubois, responsable de la boutique Cymbeline de Fontainebleau. Même s’il est approximatif, c’est très important de définir un budget. La robe de mariée est souvent offerte, ce qui peut être un sujet délicat. On en n’a pas trop parlé ensemble par pudeur. »

Julie Méli de la boutique Plume à Paris confirme : « Le budget est l’un des premiers critères à évoquer et les jeunes femmes ne doivent pas hésiter à demander le prix des robes… La déception d’une robe essayée à un tarif trop élevé est très difficile à oublier. » Dans le cas où le budget est une question épineuse, préférez demander une fourchette de prix qui peut être plus facile à donner.

2. Négliger le rendez-vous en boutique

Moment crucial, le rendez-vous en boutique est, dans la plupart des cas, un passage obligé. « Il est très important de prendre rendez-vous avant, précise Julie Méli. Certaines jeunes femmes passent le pas de la porte en pensant essayer des robes tout de suite sans avoir téléphoné avant. »

C’est aussi une façon pour la future mariée de prendre conscience de ce qui se passe et de l’étape pleine d’émotions ! « L’idéal est de dédier toute la journée à la recherche de sa robe de mariée, en évitant d’avoir un rendez-vous chez le traiteur ou un impératif personnel qui obligerait à expédier les essayages, conseille Marie-Pierre Dubois. Entre septembre et décembre, la période est très chargée pour les mariages d’été. Il faut s’y prendre trois bonnes semaines à l’avance pour avoir un rendez-vous, surtout un samedi. On peut aussi préférer prévoir les essayages en semaine pour être plus détendue et dans de meilleures conditions. »

3. Choisir une robe de mariée sans en discuter avec le prêtre

En cas de doute ou à la moindre hésitation, un échange avec la paroisse est conseillé. « Le style de la cérémonie va beaucoup influencer le choix de la robe, précise Marie-Pierre Dubois. Épaules couvertes, voile ou pas voile, dos dénudé, le mieux est d’avoir une discussion en amont avec le prêtre pour éviter une contrariété le jour du mariage. Certaines églises sont plus conservatrices que d’autres, l’essentiel est de le savoir avant. »

4. Être hésitante sur ses envies

Acheter une robe de mariée n’est pas anodin et beaucoup de femmes se sentent un peu perdues devant le choix, ne sachant plus très bien ce dont elles ont envie et ce qu’elles aiment. « Beaucoup de futures mariées sont pétrifiées à l’idée de choisir LA robe, note Julie Méli. Elles pensent ne pas savoir ce qui leur va alors qu’elles s’habillent tous les matins et ont l’habitude d’essayer des robes pour d’autres occasions. Il faut se faire confiance et s’interroger sur ce qui nous plaît. »

5. Multiplier les essayages de robes de mariée

Devant un choix trop grand, certaines mariées sont pétrifiées par tant d’hésitations. « Je pense que deux ou trois boutiques, c’est déjà bien, note Marie-Pierre Dubois. Comme il y a environ cinq robes par adresse à essayer, les futures mariées peuvent vite se perdre. À trop voir de modèles différents, le choix devient plus difficile et elles peuvent avoir du mal à se rappeler de toutes les robes enfilées. »

6. Avoir une idée préconçue de la robe de mariée de ses rêves

Avec un peu d’inspiration mais pas trop, la future mariée ne doit pas se brider en déterminant avant de se rendre en boutique la robe idéale. « Il est essentiel de venir au premier essayage sans apriori et sans idées trop précises, conseille la responsable boutique Cymbeline. Les mariées ont très souvent un coup de cœur sur une robe qu’elles n’auraient jamais imaginé porter ! Elles doivent se laisser guider en boutique, être curieuses. »

7. Oublier de faire plaisir au futur mari

Dans le choix de la robe de mariée, il est aussi judicieux de penser au fiancé pour trouver une robe qu’il aimera, lui aussi. « Parmi les critères de sélection, les goûts du futur époux sont aussi à prendre en compte, note Julie de la boutique Plume. Certains rêvent de voir leur épouse avec un voile à l’église, d’autres n’aiment pas la dentelle… Même si de toute façon le jeune marié ne verra que sa femme et aura une larme à l’oeil en la découvrant, on peut récolter son avis en lui suggérant plusieurs modèles dans un magazine ou en notant ses impressions sur la robe vue lors d’un autre mariage. »

8. Minimiser ses complexes et ne pas tenir compte de son corps

Le physique et le rapport au corps de la future mariée sont à prendre en considération pour le choix de la robe. D’autant qu’elle est souvent focalisée sur des complexes. « Les bras, la poitrine ou les épaules… analyse Marie-Pierre Dubois. L’important est de réconcilier la future mariée avec son complexe. Si elle a des hanches et qu’elle souhaite les dissimuler, la robe doit plutôt être en forme “trapèze”, par exemple. Il est aussi nécessaire lors de l’essayage en boutique de bien prendre les mesures pour se rendre compte de la taille, des épaules, etc. »

Au-delà du lien avec son corps, la future mariée a aussi besoin de se sentir belle et bien dans sa peau. « La personne en boutique est chargée de donner les clés aux mariées pour prendre confiance en elles, poursuit Marie-Pierre Dubois. Elles arrivent souvent habillées comme dans la vie de tous les jours, pas toujours apprêtées et elles se révèlent dans une robe. D’ailleurs chez Cymbeline on propose, en même temps que l’essayage, de réaliser un essai maquillage et coiffure pour se rendre compte au mieux du résultat final. »

9. Être trop ou mal entourée pour les essayages

Moment merveilleux, l’essayage de la robe de mariée peut vite devenir un cauchemar… « Quand il y a trop de monde, les remarques ne sont pas forcément pertinentes, analyse Marie-Pierre Dubois. Les personnes peuvent se projeter avec leurs propres goûts et plus ou moins de jalousie. Au lieu d’être dix, il vaut mieux choisir deux ou trois proches, une amie et sa maman par exemple, pour un côté plus intimiste. » La multiplication des avis éparpillent aussi la décision. « Il est très rare d’arriver à un consensus, indique Julie Méli. Du coup, plus l’entourage est nombreux, plus il y a de goûts et d’avis différents. »

10. Avoir la main lourde sur les accessoires

Selon les envies, les accessoires sont une façon de personnaliser sa robe de mariée. « Un simple bijou peut sublimer une robe qui se suffit, confie Marie-Pierre Dubois. Le choix des accessoires peut se faire tout de suite si la robe est un coup de coeur rapide ou lors de l’épinglage si elle a été plus longue à trouver. Lingerie, chaussures confortables et éventuellement jupon, sont une base. Des accessoires esthétiques s’ajoutent selon les goûts. Voile, boléro en dentelle pour couvrir les épaules d’une mariée romantique ou une étole en coton s’il fait un peu froid dans un mariage bohème. C’est aussi l’occasion d’apporter une touche de couleur, sur le boutonnage, par exemple. N’oubliez pas que l’on voit beaucoup la mariée de dos, cela peut-être une piste… »

11. Ne pas tenir compte de la saison du mariage

Autre critère clé, le mois de la cérémonie participe à définir le style de robe de mariée. « La saison joue beaucoup sur le choix des matières et des accessoires, indique Marie-Pierre Dubois. Une mariée d’hiver se sentira très à l’aise dans une robe avec des manches longues par exemple ou bien une belle étole en fourrure. Le tulle tient très chaud aussi. En revanche une mariée de la saison printemps/été préférera sans doute une ligne plus dénudée et fluide. »

12. Penser que le coup de coeur est inévitable

« Tu verras, quand tu vas l’essayer, tu sauras que c’est celle-ci ! ». Cette phrase toute faite qui se passe entre amies n’est pas toujours de bon augure. « Le coup de coeur n’est pas systématique, prévient Julie Méli. C’est une légende urbaine. L’achat d’une robe de mariée demande de prendre du recul, d’avoir un peu de réflexion, de pouvoir se projeter le jour du mariage. L’essayage avec un coup de coeur représente une partie minime, c’est plutôt un achat réfléchi. »

13. Oublier de se faire plaisir

« La robe doit correspondre aux souhaits de la mariée avant tout !, rappelle Marie-Pierre Dubois. Elle doit être curieuse, se faire plaisir sans toujours écouter l’avis des autres qui créent des doutes. Le plus important, à mon sens, est que la robe soit le reflet de la personnalité de ma mariée ! Peu importe la saison ou le thème, le principal est que la mariée se sente belle et qu’elle se fasse plaisir. »

Tags:
mariage
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]