Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconSpiritualité
line break icon

Cinq choses que vous ignorez sur Sarah, l’épouse d’Abraham

ABRAHAM SARAH

Ted | Flickr | CC BY-SA 2.0 ( Edited Photo )

Philip Kosloski - Publié le 27/01/18

Sarah, l’épouse d’Abraham, est la seconde femme à apparaître dans la Bible après Ève. Elle joue un rôle important dans l’histoire du Salut.

Sarah, épouse d’Abraham, est la seconde femme qui apparaît dans la Bible, après Ève. Elle joue un rôle important dans l’histoire du Salut, même si, au début, elle doute du plan de Dieu à son sujet. Une des caractéristiques les plus connues de Sarah, c’est son rire souvent inopportun. Mais le livre de la Genèse nous en dit beaucoup plus.

Le nom de Sarah signifie « princesse »

Dans la Genèse, Sarah est nommée « Saraï », qui signifie en hébreu « ma dame » ou « ma princesse ». Dieu la nomme ensuite « Sarah », un nom hébreu qui signifie « dame », « princesse » ou « noble ».

Elle était si belle qu’Abraham en était inquiet

Lorsqu’ils voyagent en Égypte, Abraham lui dit : « Vois-tu, je le sais, toi, tu es une femme belle à regarder. Quand les Égyptiens te verront, ils diront : “C’est sa femme” et ils me tueront, tandis que toi, ils te laisseront vivre. S’il te plaît, dis que tu es ma sœur ; alors, à cause de toi ils me traiteront bien et, grâce à toi, je resterai en vie. » (Gn 12, 11-13)

Quand ils arrivent en Égypte, les Égyptiens voient Sarah et la trouvent effectivement très belle. Elle est conduite dans le palais du Pharaon, mais elle est protégée par Dieu qui frappe Pharaon de grandes plaies. La vérité est alors révélée : Sarah est la femme d’Abraham, et Pharaon les laisse partir.

Abraham et Sarah riaient (mais souvent au mauvais moment)

Quand Dieu annonce à Abraham et Sarah la future naissance de leur enfant, les deux rient de manière hystérique. Abraham « tomba face contre terre. Il se mit à rire » et Sarah « se mit à rire en elle-même » (Gn 18, 12) même si elle voudra ensuite le nier.

Elle avait quatre-vingt-dix ans quand Isaac est né

Abraham et Sarah étaient très âgés lorsqu’ils eurent Isaac. Physiologiquement, cela était impossible. Abraham s’exclame : « Un homme de cent ans va-t-il avoir un fils, et Sara va-t-elle enfanter à quatre-vingt-dix ans ? » (Gn 17,17) C’est pourtant ce qui arrive, car rien n’est impossible à Dieu. Abraham appelle son fils Isaac, c’est-à-dire « il rit ».

Son tombeau est encore vénéré aujourd’hui

Sarah a vécu jusqu’à cent-vingt-sept ans et son enterrement est le premier à être mentionné dans la Bible. Elle est enterrée dans le « Tombeau des Patriarches ». Selon la tradition, Abraham et Sarah, ainsi qu’Isaac, Rébecca, Jacob et Léa, reposent à cet endroit.




Lire aussi :
Comment a été conçue la Vierge Marie ?

Tags:
Bible
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
2
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
3
Attentat Indonésie
Agnès Pinard Legry
Attaque de la cathédrale de Makassar : le geste héroïque de Kosma...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Agnès Pinard Legry
Une proposition de loi sur l’euthanasie, ultime ligne rouge éthiq...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
VISITING GRAVE
Mathilde de Robien
Perte d’un enfant : comment garder une mémoire « juste » ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement