Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 février |
Saint Grégoire de Narek
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le port de signes religieux « ostensibles » bientôt interdit à l’Assemblée ?

FRENCH ASSEMBLY

BERTRAND GUAY - AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 24/01/18

François de Rugy doit soumettre ce mercredi au bureau de l'Assemblée nationale une disposition visant à interdire le port de signes religieux "ostensibles" par les députés dans l'hémicycle.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

« La tenue vestimentaire adoptée par les députés dans l’hémicycle doit rester neutre et s’apparenter à une tenue de ville. Elle ne saurait être le prétexte à la manifestation de l’expression d’une quelconque opinion : est ainsi notamment prohibé le port de tout signe religieux ostensible, d’un uniforme, d’emblèmes, logos ou messages commerciaux ou de slogans de nature politique ». Voilà, selon l’AFP, le texte que le président de l’Assemblée nationale entend soumettre ce mercredi au bureau de l’Hémicycle, l’instance collégiale chargée de prendre les décisions concernant l’organisation du Palais Bourbon, dont celles sur la « tenue des députés ».


NATIONAL ASSEMBLY

Lire aussi :
Quand la méditation s’invite à l’Assemblée nationale

Il s’agirait selon le Perchoir de reprendre des termes de la loi de 2004 s’appliquant dans les écoles, collèges et lycées publics, ni plus ni moins. Certains parlementaires se sont néanmoins inquiétés d’une possible interdiction des médailles de baptême ou étoiles de David dans l’hémicycle. Dans son histoire l’Assemblée a pourtant déjà compté des élus qui étaient aussi ecclésiastiques portant la soutane, à l’instar de l’Abbé Pierre ou du Chanoine Kir.

Mettre fin à des coups d’éclat

D’après la présidence de l’Assemblée nationale, la proposition de François de Rugy ne vise pas à « raviver » des débats sur la laïcité mais à mettre à termes à une série d’incidents sans caractère religieux. A la fin de l’année dernière, le président de l’Assemblée nationale avait déploré les « coups d’éclat médiatiques » de certains députés concernant leur tenue vestimentaire ou la mise en scène de leurs opinions. « A partir du moment où l’autorégulation ne suffit pas, le bureau (…) rappellera(it) des règles » avait-il dit.




Lire aussi :
Huit choses que vous ne savez peut-être pas sur l’abbé Pierre

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement