Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Père René-Luc : la parabole du soleil ou comment expliquer la Trinité

Partager

Récits allégoriques, les paraboles s’avèrent être de puissants moyens d’annoncer la parole. Fondateur avec Mgr Carré de CapMissio, l’école de Mission de Montpellier, le père René-Luc a décidé d’utiliser le même moyen pour évangéliser.

« Que la grâce du Seigneur Jésus Christ, que l’amour de Dieu et la communion du Saint-Esprit soient toujours avec vous. » Le mystère de la Trinité est au cœur de la liturgie de la messe. Pourtant, nombreux sont les catholiques à ne pas cerner ce qu’il représente. « Chaque jour nous faisons le signe de croix. Pourtant, entrer dans le mystère de la Trinité est certainement une des choses les plus difficiles de notre vie de foi », rappelle le père René-Luc.

Comment comprendre – et expliquer – que nous ne croyons pas à trois dieux mais à un seul, qui est à la fois Père, Fils et Saint-Esprit ? Pour expliquer ce mystère, le père René-Luc reprend une image déjà développée par l’un des pères de l’Église : le soleil. « Qui peut regarder le soleil en face ? Personne. Si vous le regardez, vous êtes ébloui. Le soleil est le Père créateur. Personne ne l’a jamais vu « en face », personne ne le connait mais il est là », détaille-t-il.

Mais si vous ne pouvez pas contempler le soleil directement, vous pouvez voir ses rayons. « Et si le ménage n’a pas été très bien fait, vous pouvez même voir des particules de poussière s’agiter dans les rayons », s’amuse-t-il. Le rayon représente le fils, et la poussière, notre humanité. « Le rayon, c’est Dieu qui est venu jusqu’à nous, qui a pris chair pour que nous puissions le voir encore mieux. Lui qui était Dieu, que personne n’avait jamais vu, s’est donné à voir par son Fils, le rayon de soleil. Il s’est fait homme parmi les hommes pour que nous puissions le comprendre, le connaitre ».

Enfin, parfois, quand il pleut ou qu’il y a des nuages, nous ne voyons pas le soleil. « Pourtant, nous savons qu’il est là grâce à la lumière du jour et la chaleur », indique le père René-Luc. S’il n’y avait pas de soleil, il n’y aurait plus de vie. L’Esprit saint est cette lumière,  « un guide qui éclaire notre route mais aussi une chaleur qui réchauffe ».

https://youtu.be/8sXHqW4fMB8