Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Pape François : « L’un de vous m’a dit que j’étais un peu fou »

Pope Francis journalists Plane
Vincenzo PINTO | AFP
Partager

Le successeur de Pierre est revenu sur le mariage en plein vol qu'il a célébré, lors de la traditionnelle conférence de presse qui a conclu son voyage apostolique au Chili et au Pérou.

« L’un de vous m’a dit que j’étais un peu fou d’avoir fait une chose pareille ». Lors de la conférence de presse que le pape François accorde traditionnellement à l’issue de chacun de ses voyages apostoliques, il est revenu sur le mariage religieux de deux membres d’équipage qu’il a célébré en plein vol dans l’avion qui l’emmenait au nord du Chili. « Le monsieur, l’homme, était sur le vol précédent. Elle n’était pas là. […] On a parlé de la vie, de ce que je pensais de la vie, la vie de famille. Il parlait, ce fut une belle conversation. Le jour suivant, ils étaient tous les deux [sur le vol]. Quand nous avons pris les photos, ils m’ont dit ceci : « Nous étions sur le point de nous marier à l’Église, nous étions déjà mariés civilement mais le jour d’avant – on voit qu’ils venaient d’une petite ville – l’église s’est écroulée à la suite d’un tremblement de terre. Il n’y a pas eu de mariage », a-t-il expliqué.

Très simplement, le couple lui a fait part de la rapidité avec laquelle le temps est passé et de la difficulté à prendre le temps de « bien faire les choses ». « Et oui, on le fera demain [le mariage] ou après-demain. La vie s’écoule. Arrive une fille, puis une autre fille, mais « nous avons toujours eu cela dans notre cœur : nous, nous ne sommes pas mariés… ». Je les ai interrogés un peu ! Et là, les réponses étaient claires, « pour toute la vie ». Et je leur ai demandé : « Mais comment savez-vous tout cela ? Vous avez une bonne mémoire, j’ai demandé, c’est le catéchisme ? ». « Non, non, nous avons fait les cours de préparation au mariage pour ce moment-là ».

« Les sacrements sont faits pour les hommes. Toutes les conditions étaient claires. Et pourquoi ne pas faire aujourd’hui ce que l’on peut faire, non ? On le reporte à demain, mais demain… cela aurait pris dix ou huit ans de plus. Voilà la réponse : j’ai jugé qu’ils étaient préparés, qu’ils savaient ce qu’ils faisaient », a conclu le souverain pontife.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.