Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Cinq choses que vous ignorez sur Ève, la première femme de la Bible

© Wikimedia
Adam et Eve par Rubens.
Partager

En tant que première femme, les actions d’Ève ont grandement influencé l’histoire du Salut. Mais la Genèse nous livre assez peu d’informations à son sujet. Que sait-on de ce personnage emblématique ?

Dans les premières pages de la Bible, la Genèse relate la création du premier homme, Adam, modelé « avec la poussière tirée du sol » puis de la première femme, Ève, créée à partir de sa côte.

« Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place. Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme. » (Gn 2, 21-22)

En tant que première femme, les actions d’Ève ont grandement influencé l’histoire du Salut. Mais la Genèse nous livre assez peu d’informations à son sujet. Voici 5 choses que vous ignorez peut-être sur ce personnage biblique éminemment emblématique !

Son nom est tiré d’un verbe

Le nom Ève vient d’un verbe qui signifie « vivre » : « L’homme appela sa femme Ève [hawwah] (c’est-à-dire : la vivante), parce qu’elle fut la mère de tous les vivants. » (Gn 3,20) Dans la Septante, elle est appelée Zoé, qui est la traduction grecque de « la vie ».  

Par Ève, la vie est née dans le monde, ce qui aurait été impossible si Adam était resté seul.

Ève fut créée pour être l’égale d’Adam en dignité

Au fil des siècles, de nombreux exégètes soulignèrent un fait intéressant : Ève a été créée à partir de la côte d’Adam, et non de sa tête ou de ses pieds. Comme l’exprima Matthew Henry, un bibliste anglais du XVIIIe siècle, « Ève ne fut pas créée à partir de sa tête pour le gouverner, ni à partir de ses pieds pour qu’il la piétine, mais bien de son côté pour être son égale, pour être protégée de son bras, et pour être aimée de son cœur. »

Le catéchisme de l’Église catholique souligne que « l’homme et la femme sont faits “l’un pour l’autre” : non pas que Dieu ne les aurait faits qu’ “à moitié” et “incomplets” ; Il les a créés pour une communion de personnes, en laquelle chacun peut être “aide” pour l’autre parce qu’ils sont à la fois égaux en tant que personnes (“os de mes os…”) et complémentaires en tant que masculin et féminin. » (CEC 372)

Elle a eu trois enfants (peut-être plus)

Dans la Bible, il est mentionné qu’Adam et Ève ont eu trois enfants : Caïn, Abel et Seth. Cependant, il est également dit qu’ « après qu’Adam eut engendré Seth, la durée de sa vie fut encore de huit cents ans, et il engendra des fils et des filles. » (Gn 5,4)

Il n’est pas fait état de la mort d’Ève dans la Bible, ni du fait qu’Adam ait été lié à d’autres femmes. Il est donc possible qu’Ève ait eu d’autres enfants sans qu’ils soient nommés dans la Bible.

De nombreux chrétiens considèrent Ève comme une sainte

Ève ne fut pas officiellement canonisée par l’Église catholique. Mais dans le Credo, il est rappelé qu’après sa mort, le Christ est « descendu aux enfers » pour conduire les justes à la vie éternelle.

« Il va chercher Adam, notre premier Père, la brebis perdue. Il veut aller visiter tous ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l’ombre de la mort. Il va pour délivrer de leurs douleurs Adam dans les liens et Eve, captive avec lui, lui qui est en même temps leur Dieu et leur Fils (…) “Je suis ton Dieu, et à cause de toi je suis devenu ton Fils. Lève-toi, toi qui dormais, car je ne t’ai pas créé pour que tu séjournes ici enchaîné dans l’enfer. Relève-toi d’entre les morts, je suis la Vie des morts.” » (CEC 635, Ancienne homélie pour le samedi saint)

Adam et Ève peuvent donc être considérés comme des saints du fait de leur union avec Dieu au Ciel.

Elle est fêtée le 24 décembre

Au Moyen Âge, l’Église honorait Adam et Ève le 24 décembre, la veille de la venue du Sauveur dans le monde. Des mystères mettant en scène le jardin d’Éden étaient joués, dont l’élément central était un arbre. Ainsi est née la tradition du sapin de Noël !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]