Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La carte d’identité de l’Eglise catholique au Pérou

PERU
Asociación de Peregrinos Camina Conmigo
Partager

Le pape François est attendu au Pérou ce 18 janvier. Les habitants y sont à 96% des catholiques.

Au Pérou, 89% des habitants se revendiquent catholiques pratiquants. Religion d’Etat depuis la colonisation espagnole (1527-1533) jusqu’en 1979, le catholicisme suscite toujours une grande ferveur chez les fidèles, à l’exception des grandes villes où celui-ci connaît un certain recul, sous l’influence de plus en plus marquée de différentes organisations évangéliques. Troisième plus grand pays du continent sud-américain, par sa superficie – 1 285 315 km2 – l’Etat reconnaît toujours l’Église catholique comme un élément important dans la formation historique, culturelle et morale de la nation, malgré une tendance forte à la sécularisation dans certains pans de la société. On y recense néanmoins encore près de 3 000 fêtes religieuses tout au long de l’année.

1.600 paroisses et 1.539 séminaristes

Avec ses 45 circonscriptions ecclésiastiques, l’Eglise au Pérou compte aujourd’hui 68 évêques, près de 1.600 paroisses et 3.361 prêtres, ainsi que 5.990 religieuses et religieux, distribués sur tout le territoire. Elle possède quelque 1.539 séminaristes et vante le soutien de 11.000 missionnaires laïcs. En revanche le nombre de diacres permanents – 65 – est proportionnellement très bas. Quant aux religieuses, leur nombre est estimé à environ 5 600, alors que les religieux non-prêtres sont environ 422, selon les statistiques du Saint-Siège.

Lire aussi : La folle journée du pape François au Chili

Dans le domaine scolaire et universitaire, le Pérou compte près de 1 500 institutions scolaires administrées par l’Église. Avec près de 250 000 enfants inscrits dans les classes primaires ou à l’école maternelle, et 196 000 jeunes dans le secondaire. Ses universités et établissements d’enseignement supérieur accueillent environ 69 000 étudiants. Enfin, concernant les structures sanitaires, l’Eglise catholique gère 38 hôpitaux, 90 maisons pour personnes âgées et handicapées, et 145 dispensaires.

Plusieurs saints patrons

Les saints patrons les plus populaires et les plus fêtés au Pérou sont Sainte Rose de Lima, première sainte du Nouveau Monde ; Saint Martin de Porres, fait patron des humiliés, et Saint Torribio de Mogrovejo, un des rares dignitaires de Lima à avoir pris la défense des indigènes dès le XVIème siècle. Des processions comme celle de la fête du Seigneur des Miracles, proclamé saint patron du pays en 2010, ou des pèlerinages comme celui au sanctuaire de Chapi, dans le département d’Arequipa, pour y vénérer l’image de la Vierge de la purification, rassemblent chaque année des milliers de fidèles. Au cours de sa visite à la cathédrale de Lima, le 21 janvier, le pape se recueillera sur les reliques de ces principaux saints.

Lire aussi : Pourquoi les papes voyagent-ils ?

Au Pérou, 30 ans après les deux visites de saint Jean Paul II, François se rendra donc à Lima, mais également à Puerto Maldonado (sud-est) et Trujillo (nord-ouest). Dans un climat de désordre institutionnel dû à la corruption et à l’instabilité politique, et une hausse de la criminalité, soulignent les médias locaux, mais face auxquelles  « Lui seul peut répondre au besoin chronique d’espérance dont souffre la population », estime Luis Benavente, Directeur de la société de recherche Vox Populi, au micro de  l’Agence Fides. Selon l’analyste , « la religion et le Pape peuvent répondre à cette demande mieux que les hommes politiques, qui s’en sont montrés incapables ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]