Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

7 lieux de retraites spirituelles pour les fiancés

©laflatière
Partager

Pour se préparer au mariage et bâtir son couple sur du roc, selon la métaphore de l’Évangile de Matthieu (chapitre 7, verset 24), la période des fiançailles est décisive, permettant aux couples de méditer leur engagement et d’approfondir le sens d’une vie en commun. Rien de tel que de prendre le temps d’un week-end ou d’une semaine pour mieux vous connaître, à l’écart des préoccupations matérielles, dans un lieu de retraite spirituelle, propice à la sérénité.

La cérémonie des fiançailles officialise l’union à venir de deux personnes qui ont déjà décidé de se dire « oui ». Les fiançailles ont tout d’abord une dimension sociale car lors de la cérémonie, les familles ont l’occasion de se rencontrer lors d’un repas et d’une messe dominicale qui est dans certains cas suivie d’une bénédiction du couple par un prêtre.

Mais les fiançailles ont encore et surtout une dimension spirituelle, préparant au sacrement du mariage, c’est-à-dire « au passage de l’amour comme sentiment, à l’engagement d’une vie », comme l’explique le père Geoffroy Marie. Si la demande en mariage est généralement acceptée avant la cérémonie, la période qui succède à celle-ci est nécessaire, marquant un avant et un après. En effet, elle permet aux fiancés de prendre conscience de ce que sera la vie de couple.

La période qui suit la cérémonie des fiançailles est plus ou moins longue et dépend de chacun. Une fois fiancés, certains couples attendent 5 à 6 mois avant de se marier et d’autres attendent plus longtemps, entre un et deux ans. Cette période ne doit pas être trop courte, ni le mariage précipité, pour se donner le temps de bien appréhender l’avenir.

Différents lieux de recollections et de retraites existent un peu partout en France, pour accueillir les jeunes fiancés et les accompagner sur le chemin du mariage. Le silence, la prière et le dialogue sont en effet les clefs d’une compréhension mutuelle et d’un choix mûrement réfléchi, tant individuellement qu’en tandem. Voici notre sélection de lieux de retraites pour faire le point et avancer vers le sacrement du mariage.

Venir à l’abbaye d’Ourscamp

Dans le très beau site historique de l’abbaye d’Ourscamp en Picardie, les fiancés sont accueillis le temps d’un week-end, du vendredi soir au dimanche en fin d’après-midi, pour deux journées intenses en échange. Un repas d’accueil a lieu le vendredi soir, lors duquel chacun se présente (32 couples sont accueillis à chaque session). Le lendemain, la journée est rythmée par quatre enseignements d’environ une heure sur le sacrement du mariage, la sexualité, l’accueil de la vie, la fidélité et la vie spirituelle du couple. Enfin le dimanche, les futurs époux écoutent les témoignages d’un couple marié et prennent le temps d’une relecture personnelle de leur propre parcours, qu’ils partagent ensuite oralement.

©Ourscamp

Pour les personnes qui n’ont pas reçu d’enseignement dans une paroisse, se retirer du monde offre la possibilité de se consacrer uniquement à son couple, de se recentrer et de comprendre le sens du mariage chrétien, c’est-à-dire institué par Jésus et signe ostensible d’une grâce invisible. Comme l’explique le père Pierre Marie Castaignos, « les époux sont le signe visible de l’amour du Christ pour son église ». 

Les participants peuvent s’ils le souhaitent participer aux offices de la communauté. Les frais de participation sont de 90 euros par personne, et veillez à prendre de l’avance pour vous inscrire car les sessions de mars 2018 sont déjà complètes.

Le centre spirituel de Troussures, de la communauté Saint-Jean

À environ une heure de Paris, au centre spirituel de Troussures, des week-ends dédiés aux fiancés sont organisés les 16 et 17 février, les 24 et 25 mars et les 28 et 29 avril 2018 au prix indicatif de 80 euros par personne pour les deux jours. Chacun donne ce qu’il peut en fonction de ses revenus. Au programme : temps de conférence sur l’approche humaine et chrétienne du couple, des temps de prière et de convivialité avec les autres fiancés.

©Troussures

D’après le père Geoffroy-Marie ces retraites sont en général « un moment de transfiguration extraordinaire pour les fiancés qui découvrent pour la première fois les bienfaits d’une retraite ». Ces deux jours passés dans le silence et le recueillement offrent des pistes de réflexion parfois insoupçonnées par les participants. En effet, la spécificité de l’enseignement des frères de Saint-Jean est de distinguer et d’unir trois regards sur l’amour, aux niveaux psychologique, humain et chrétien, donnant des points de repère précieux pour construire l’avenir ensemble.

À la montagne, au foyer de la Flatière

4 à 5 week-ends par an sont organisés spécialement pour les fiancés, au foyer de la charité La Flatière en Haute-Savoie. La prochaine aura lieu du 19 au 21 janvier 2018 en présence du prédicateur Jean-Sébastien Tuloup. Un plus : le bon air de la montagne pour se ressourcer et prendre de la hauteur. Créé en 1936 par Marthe Robin, la spécificité du lieu est qu’on y demeure dans le silence, pour favoriser la méditation, à l’exception des couples qui peuvent échanger entre eux. Lors de ces journées dédiées aux futurs mariés, le thème de l’amour conjugal est abordé en présence d’un prêtre qui accompagne les participants dans leur cheminement spirituel.

©laflatiere

Une quarantaine de personnes assure l’organisation des liturgies avec au programme : une prière le matin, suivie de trois conférences et d’une messe le soir. Les fiancés peuvent également répondre individuellement à un questionnaire, pour faire le point sur leur engagement. Les week-ends débutent le vendredi soir à 16h30 et se terminent à la même heure le dimanche. Pour s’inscrire, c’est par ici sur le site du foyer. N’oubliez pas de venir avec une serviette de toilette, et une Bible dans votre valise.

Au centre spirituel jésuite de Manrèse

Le centre spirituel jésuite de Manrèse situé à Clamart en bordure de la forêt de Meudon propose deux types de recollections adaptés aux fiancés. Tout d’abord les week-ends intitulés « Est-ce bien lui ? Est-ce bien elle? », pour ceux qui hésitent encore à prendre une décision, et les session intitulées « En vue du mariage chrétien », pour ceux qui ont déjà fait le choix de se marier et fixé la date de la cérémonie. La spécificité de l’enseignement jésuite est de privilégier le discernement qui précède tout choix important, selon la prière ignacienne. Les couples arrivent le vendredi soir entre 18h et 19h et repartent le dimanche, en fin d’après-midi. Les frais de participation sont de 150 euros.

Durant les sessions « Est-ce bien lui ? Est-ce bien elle ? », les couples peuvent dialoguer à l’écart des préoccupations quotidiennes dans un cadre de paix, repérer les correspondances profondes de leur personnalités et accueillir leurs différences. Le prochain week-end auront lieu du 5 au 7 janvier 2018 et du 29 juin au 1er juillet 2018. Veillez à apporter avec vous de quoi écrire. Les conditions sont les mêmes pour les sessions intitulées « En vue d’un mariage chrétien », avec un programme différent cette fois, rythmé par un temps d’enseignement, un temps de témoignages, puis une réflexion personnelle, suivie d’un dialogue en couple. Ces week-ends sont prévus du 19 au 21 janvier, et du 2 au 4 février 2018.

Au bord de la mer, à Penboc’h

Dans le département du Morbihan, le centre spirituel jésuite de Penboc’h qui donne directement sur la plage, propose des retraites spirituelles ouvertes aux familles et aux couples. Pour les week-ends en vue d’un mariage chrétien, prière, réflexion et écoute mutuelle sont à l’ordre du jour en présence d’autres couples, afin d’aborder les thèmes de l’engagement, de la communication, de la tendresse ou encore de la sexualité. Ces rencontres sont bien sûr animées par un prêtre et un couple.

©Pen'Boch

Les fiancés doivent arriver sur place dès le vendredi soir à partir de 18h, et repartir au plus tard le dimanche à 17h. Le plus de ce lieu est indéniablement la vue imprenable sur la mer et l’atmosphère de sérénité et de clarté que celle-ci lui confère. Le prix de ces retraites est de 128 euros par personne et pour s’inscrire, suivez ce lien.

Les week-ends « Cana Prépa Mariage » de la communauté du Chemin Neuf

La particularité de ces retraites est qu’elles ont lieu dans différentes régions de France. Ouvertes à tous ceux qui sont en cheminement vers le mariage et qui se sont élus mutuellement, elles permettent de se poser les bonnes questions et d’y apporter des réponses. Car il ne suffit pas de vouloir s’aimer toute une vie, encore faut-il apprendre à s’écouter, dialoguer, et se connaître pour évoluer ensemble. Une des questions fréquemment posée par les fiancés est de savoir si leur amour est vraiment durable. Difficile d’y apporter une réponse toute faite, mais l’amour chrétien permet de cultiver la confiance et l’espérance.

Le prochain week-end « Cana Prépa Mariage » aura donc lieu en région lyonnaise, du samedi 20 janvier à partir de 10h, au dimanche 21 janvier, à 18h30, à l’abbaye Notre-Dame des Dombes. Le suivant aura lieu à l’abbaye de Sablonceaux en Charente cette fois, du 10 au 11 mars 2018. Notez que des semaines entières sont également organisées pour ceux qui éprouvent le besoin d’approfondir leur réflexion. Le prix varie entre 40 à 64 euros par personne.

Au foyer de Charité La Part-Dieu

« Heureux les cœurs qui s’unissent à Dieu » c’est le message du foyer La Part-Dieu qui est situé à Poissy et qui propose des retraites spirituelles à thèmes pour les fiancés. Il existe quatre thèmes différents : thème I « Le mariage signe de l’alliance de Dieu avec son peuple », thème II « Grandir dans la liberté pour grandir dans l’amour », thème III « Homme et femme, il les créa » et thème IV « Fonder une famille ». On retrouve ces enseignements dans la revue des foyers de Charité l’Alouette.

Les prochaines retraites auront lieu les 10 et 11 février sur le thème I et II, les 10 et 11 mars sur le thème II et les 5 et 6 mai 2018 sur le thème II. Les couples sont attendus le samedi matin à 11h, et repartent le dimanche à 16h30. Temps de prière, conférences, adoration et entretiens avec le prédicateur rythment ces deux journées durant lesquelles les fiancés sont logés comme tout retraitant, dans des chambres individuelles.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]