Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Mariage : des traditions propres à chaque région

COUPLE MARRIED
Partager

Dans le monde entier, le mariage est un événement qui peut s'accompagner de plusieurs coutumes. Rien que dans notre beau pays qu’est la France, nous avons des traditions appliquées plus ou moins nationalement, mais il y a aussi quelques habitudes locales qui méritent d’être connues.

Soupe à l’oignon, lancé de bouquet, dragées, jarretière, alliances, voile de la mariée… de nos jours certaines coutumes liées au mariage sont largement pratiquées dans toute la France. Cependant, en faisant le tour de nos régions, il arrive parfois que l’on rencontre des habitudes spécifiques à chaque endroit. Que cela soit d’ordre culinaire, familial, vestimentaire ou symbolique, les traditions pleines de charme et de curiosités ne manquent pas pour donner toutes sortes d’idées aux futurs mariés et à leur entourage. Voici quelques exemples de pratiques dans les différentes régions de notre pays.

La croix et la noix, en Savoie

Lors des fiançailles, il est de coutume que l’homme offre à sa fiancée un anneau et une croix en or, en plus d’une chaîne, en or également s’il est assez fortuné. Ensuite, en Dauphiné plus précisément, le jour des noces, sont partagés entre les époux une noix et un verre de vin. Dans le passé, cela était traditionnellement offert sur le chemin entre la mairie et l’église. Le symbole serait d’unir les mariés telle la coquille d’une noix.

Le planter de pin dans les Landes et en Dordogne

Cette tradition a lieu le jeudi avant le mariage. Il s’agit normalement de planter deux pins devant l’entrée de la résidence des mariés, deux devant la maison des parents de chacun, deux devant l’église et deux devant la mairie. Ils sont ensuite ornés de fleurs en papier, guirlandes, couronnes… Cet événement est suivi d’un repas avec l’entourage proche des futurs mariés.

La danse du parapluie dans les Pays de la Loire et en Bretagne

Il s’agit pour les mariés de danser un slow abrités sous une ombrelle ou un parapluie, généralement en fin de soirée, mais il se peut parfois également que cette tradition fasse l’ouverture de bal. Les invités lancent alors des serpentins par-dessus le parapluie, chacun représentant une année de bonheur. En Bretagne, les danses bretonnes font également partie intégrante de la fête, ainsi que le traditionnel biniou au son duquel évolue le cortège.

La jonchure dans le Nord

Dans le Nord de la France, une arche, faite de feuillages et de fleurs, est placée tout autour de la porte d’entrée de la mariée, ou de celle de chez ses parents. Le sol peut également être jonché de serpentins. Tout ceci est fait par les proches des mariés, qui y accrochent des petits mots et poèmes. À l’origine, c’étaient les voisins qui s’occupaient de décorer le pas de la porte de la future mariée.

À Nantes, on fête toute la journée !

La cérémonie du mariage se fait le matin, le repas sur toute la journée avec des jeux. Après le repas du soir, il y a un bal. La tradition de la brioche Vendéenne est encore assez pratiquée : les mariés portent à bout de bras une grosse brioche (gâche), sur un long plateau. La musique démarre et les invités passent un par un sous le plateau.

Une autre coutume amusante dans l’ouest de la France est d’enterrer un cercueil au fond du jardin des parents de la mariée à l’occasion du mariage, remplis de bouteilles de vin. Il sera ensuite déterré à la naissance du premier enfant du couple, pour fêter cet événement.

Et dans les autres pays ?

Chaque pays ayant ses traditions, il en va de même pour les mariages.

En Angleterre par exemple, il est de coutume que le jour du mariage, la mariée portent 4 éléments porte-bonheur : quelque chose de nouveau, de vieux (comme un bijou de famille), quelque chose d’emprunté et quelque chose bleu.

En Allemagne, la tradition veut que les proches des mariés viennent briser de la vaisselle devant la résidence des futurs mariés, que ceux-ci devront ramasser ensuite. Cela est sensé éloigner les mauvais esprits.

En Asie, les mariages sont plutôt colorés. En effet, au Japon les mariées sont souvent habillées d’une robe brodée d’iris violets, en Chine, le rouge l’emporte !

Au Brésil, les invités du mariage mangent le « bem casados » (traduction : « bien-casés »). Il s’agit d’un petit gâteau constitué de deux couches, collées avec du caramel ou de la confiture de lait. Il symbolise l’union éternelle du couple.

Dans les pays maghrébins, les mariées ornent leur corps de henné et changent de tenue régulièrement tout au long du mariage, qui dure généralement plusieurs jours.

Au Kenya et en Tanzanie, dans les tribus Massai, les pères des mariées crachent sur la tête et le torse de celles-ci. Cette habitude est une façon de leur souhaiter le bonheur. La mariée s’éloigne ensuite de son père sans se retourner.

Autant d’idées pour rendre un mariage original !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.