Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

RDC : les catholiques appellent à une nouvelle marche le 21 janvier

CONGO PROTEST
© AP Photo - John Bompengo
Protestation congolaise contre le refus du président Joseph Kabila de se retirer du pouvoir à Kinshasa, en République démocratique du Congo.
Partager

Après une première manifestation violemment réprimée par le gouvernement de Kabila le 31 décembre 2017, les catholiques appellent à une nouvelle marche pacifique ce dimanche 21 janvier à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

« Ce dimanche 21 janvier 2018, main dans la main, comme d’habitude, allons marcher pacifiquement avec nos rameaux de paix, nos bibles, nos chapelets, nos crucifix pour sauver le Congo, notre patrimoine commun, dans le respect sacré des personnes et des biens ». C’est avec ces mots que le comité laïc de coordination, à l’origine de la précédente manifestation du 31 décembre réclamant le départ de Joseph Kabila, a annoncé la tenue d’une nouvelle marche pacifique ce dimanche 21 janvier.

Pour mémoire, le 31 décembre 2017, jour de la Saint-Sylvestre, des milliers de catholiques congolais ont défilé dans plusieurs villes de RDC, notamment Kinshasa, pour demander pacifiquement le départ du président Joseph Kabila. Un mouvement violemment réprimé par le gouvernement : des forces de sécurité ont pénétré en plein office dans des églises avec du gaz lacrymogène. Au moins six personnes ont trouvé la mort et une centaine, dont des enfants de chœur, ont été arrêtées en marge de ces manifestations.

L’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre

Cette marche visait à encourager une application de l’Accord de la Saint-Sylvestre, c’est-à-dire le départ de Joseph Kabila, actuel président de la RDC. Signé le 31 décembre 2016 entre le pouvoir et l’opposition et sous l’égide de l’Église catholique, cet accord prévoyait la tenue d’une élection présidentielle d’ici la fin 2017. « Loin de nous intimider, le pouvoir a renforcé notre détermination et notre volonté de jouir de notre droit constitutionnel de manifester publiquement », affirme encore le comité.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]