Aleteia

L’étude qui démontre que dormir 8h par nuit est absolument nécessaire

Shutterstock
Partager
Commenter

Dormir plus de 8 heures par nuit pourrait éviter l’anxiété et la dépression. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs en psychologie de l’Université de Binghamton, aux États-Unis.

Pour étudier le lien entre manque de sommeil et idées noires, des psychologues ont examiné 52 volontaires, âgés de 18 à 65 ans, ayant une forte tendance à ressasser. Ils leur ont montré différentes images afin de déclencher chez eux une réponse émotionnelle. Il y avait des visuels « neutres », des individus marchant dans la rue, des objets du quotidien, et des images négatives, type armes à feu, couteau, animal menaçant.

Les chercheurs ont également évalué le moment d’endormissement et la durée du sommeil de chacun des volontaires. Ils ont découvert que les perturbations régulières du sommeil sont associées à la difficulté à se détourner des informations négatives. Dans leurs conclusions publiées dans la revue médicale Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, l’équipe de chercheurs a ainsi estimé qu’un sommeil insuffisant favorisait la persistance de pensées intrusives négatives, et serait un facteur de risque de dépression.

Nuits trop courtes = idées noires ?

Le manque de sommeil entraîne des troubles cognitifs, qui affecteraient la capacité à se détacher des idées noires. Ainsi, ceux qui ont des tendances dépressives et un manque de sommeil auraient également besoin de plus de temps pour s’endormir. Une véritable spirale infernale.

Selon cette étude, un sommeil suffisant constituerait donc un médicament sain et efficace pour prévenir les troubles anxieux. Les chercheurs concluent qu’en allongeant la durée de sommeil des individus sujets à la rumination, il serait possible de limiter le nombre de dépressions. Et ce ne sont pas les seuls bénéfices des bonnes nuits de sommeil !

« Que les folies de la nuit ne peuplent pas mes songes. »

Ces conclusions ne sont pas sans faire penser à la prière rédigée par le Père Lucien Deiss (1921-2007). Ce Français, professeur en Écriture sainte et compositeur de plus de 400 chants et prières catholiques estime qu’un sommeil réparateur est celui qui est éloigné des images négatives, des « fautes du jour passé », des « folies de la nuit ». Mieux, il demande au Seigneur de l’habiter, même lorsqu’il dort, afin que son esprit continue de Le louer et de Le prier.

« Béni sois-Tu, Seigneur Jésus ! Accorde à mes paupières un sommeil léger pour que ma voix, pour Te louer, ne demeure pas trop longtemps muette. Ta création veillera pour psalmodier avec les anges. Que mon sommeil en Ta présence, fasse monter vers Toi ma prière ! Que la nuit ne garde rien des fautes du jour passé. Que les folies de la nuit ne peuplent pas mes songes. Même endormi, que mon esprit, Seigneur, Te chante. Dieu, Père et Fils et Saint Esprit, à Toi honneur, puissance et gloire dans les siècles des siècles. Amen ! »

Partager
Commenter
Tags:
sommeil
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]