Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconFor Her
line break icon

Comment réussir ses faire-part ?

INVITATION CARD

© Senpo - Shutterstock

Faire-part.

Herveline Urcun - Publié le 12/01/18

Pour chaque bonne nouvelle à annoncer, naissance, baptême, mariage, le faire-part est de rigueur ! Mais comment s'y prendre pour éviter les prises de tête et les fautes de goût ?

On a beau avoir reçu beaucoup de faire-part de mariage, de naissances ou de baptêmes, c’est toujours la même histoire : quand il s’agit de faire le sien, c’est toujours beaucoup plus compliqué. Pourtant, avant de s’y mettre, on pense avoir une idée précise de ce qu’on voulait et surtout de ce qu’on ne voulait pas. Sauf qu’une fois devant la quantité de modèles existants, les couleurs, les formes, il est parfois difficile de faire son choix !

Quelques conseils pour essayer d’y voir plus clair et faire le bon choix !

La meilleure boussole : le coup de cœur

Naissance, baptême, mariage : un faire-part, c’est le plus souvent pour annoncer un événement heureux dans votre vie. Vous avez envie de transmettre véritablement une joie à vos proches. C’est donc beaucoup plus qu’un petit bout de papier que vous allez envoyer : c’est une partie de votre vie de famille que vous mettez sous enveloppe.

Alors le seul critère qui doit vous guider pour choisir votre faire-part, c’est le coup de cœur. Il y a la mode du moment, la tendance, les faire-part des copains qui vous plaisent, les formats originaux mais la seule tendance que vous devez vraiment suivre, c’est celle de votre cœur. Ce petit truc qui vous dit : « Celui-là, c’est pour moi ! ».

L’essentiel, c’est de prendre quelque chose qui correspond à ce que vous vivez en famille. Ne transformez pas l’évènement que vous annoncez en vitrine ! Le but, n’est pas de faire briller cette vitrine pour que tout le monde la regarde, le but, c’est d’annoncer un événement que vous vivez. Alors vivez-le et évitez la surenchère de son exposition !

Tout est permis, surtout le bon goût !

En choisissant son faire-part, on constate vite qu’il existe une multitude de combinaisons possibles. Formes, choix, motifs, couleurs, dessin ou photo… Cela peut donner le tournis et transformer ce moment sympa en une espèce de parcours du combattant. Parce qu’une fois que vous avez statué sur un format, il faudra décider du papier, de la police… vous avez l’impression que c’est sans fin.

Un bon conseil : ne vous inquiétez pas, tout est permis ! Le seul point sur lequel vous devez être vigilant c’est le bon goût ! À trop vouloir accumuler les tendances sur un seul faire-part, on a vite fait de faire une grosse faute de goût ! Et si vous craignez trop d’en faire une, vous risquez au contraire d’obtenir un faire-part sans personnalité.

Un faire-part avec ou sans photo ?

C’est tellement plus sympa d’envoyer une photo des futurs mariés ou du nouveau-né sur un faire-part : certes, mais attention à respecter quelques règles :

– Vous envoyez un faire-part, pas une lettre de motivation pour un nouveau job : optez pour une photo des jeunes fiancés naturelle et aussi peu posée que possible !

– Jeunes parents, votre enfant est le plus beau, c’est indéniable. Mais tout le monde sait que les photos quelques heures après la naissance sont rarement les plus belles. Il est préférable de choisir plutôt une photo où le bébé sera reposé, détendu et mis en valeur sur une jolie couverture.

Une seule nouvelle, des solutions multiples

Professionnels, faire-part maison, associations : à qui confier la réalisation de votre faire-part ? La multitude de possibilités peut donner le tournis. Pour vous aider à y voir plus clair :

Les professionnels

Avec des sites comme Faire Part Elegant et Mon Faire Part, vous pouvez confier la réalisation de vos faire-part à des experts qui connaissent bien le sujet. Ils vous proposeront des modèles exclusifs, un accompagnement personnalisé et une solution complète en vous fournissant les enveloppes assorties à votre modèle.

Les associations, congrégations et C.A.T

Annoncer une bonne nouvelle tout en partageant votre joie en donnant du sens à vos faire-part, c’est possible ! Certaines congrégations religieuses, associations de personnes en situation d’handicap et d’autres C.A.T, centre offrant un travail à des personnes handicapées, viendront donner un sens encore plus fort à la nouvelle que vous annoncez !

Votre copain graphiste

La tendance « home-made » est aussi très forte : avec l’aide ou non d’amis ou seul avec son ordinateur, il est possible de réaliser un faire-part qui corresponde exactement à l’idée que vous vous en faisiez. Attention toutefois à bien maîtriser les outils indispensables à réalisation de votre faire-part : on sous-estime parfois le travail nécessaire !

Et un dernier conseil : n’oubliez pas que c’est une joie que vous annoncez ! Ne transformez pas ce moment de bonheur familial en énorme galère !

Tags:
courrier
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement