Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Six façons de s’exercer à être plus gentil

MOM,CHILDREN
Shutterstock
Partager
Commenter

Commencez maintenant à mettre en pratique ces conseils, et à la fin de l'année, vous serez une meilleure personne !

Internet ne manque pas de vidéos et de mèmes pour défendre l’idée que « parfois, il suffit d’un acte de gentillesse et de compassion pour changer la vie d’une personne ». Qui n’a jamais été ému par l’une de ces vidéos et l’a ensuite partagé à tous ses amis sur Facebook, avec la certitude d’être capable de faire aussi bien que cet homme qui a invité un sans-abri à dîner, ou celui qui a donné un pourboire de 300 euros à un serveur. Et pourtant… la plupart d’entre nous ne devient pas plus gentil parce que ces histoires inspirantes sont partagées. La raison est simple : être gentil, ce n’est pas si facile, et surtout, cela oblige à prendre des risques, surtout avec des étrangers.

Heureusement, tout n’est pas perdu ! Ne dit-on pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron ? La gentillesse, c’est pareil, ça se développe avec la pratique. Il est naturel de penser que nous sommes plus gentils avec ceux que nous aimons et que nous voyons tous les jours, mais les frustrations de la vie quotidienne nous gênent parfois et ce n’est donc pas toujours le cas. Comme la nouvelle année est propice aux bonnes résolutions, pourquoi ne pas faire de 2018 l’année où vous serez vraiment gentil, de votre propre initiative ? En commençant chez soi, tout simplement ! Si vous arrivez à le faire jour après jour, les habitudes s’installeront et votre gentillesse sera sincère et spontanée !

1. Utilisez les bonnes manières

Si la courtoisie semble en voie de disparition dans bien des lieux, la politesse mérite d’être préservée, tant chez soi qu’en public. Utilisez « s’il te plait », « merci » et « bonjour » à chaque occasion. À votre mari quand il vous tend la télécommande, à votre enfant quand vous lui demandez de se laver les dents ou de ramasser ses jouets. L’objectif est d’inscrire ces phrases dans l’ADN de vos enfants et qu’elles soient automatiques chez vous, même pour souhaiter « bonne journée » à cette caissière un peu rustre qui ne semble pas le mériter.

2. Crier moins

Si vous avez des enfants, c’est difficile. Même le parent le plus patient du monde perd son calme de temps en temps. Les choses deviennent stressantes, les gens arrivent en retard, les horaires ne sont pas respectés, les tests échouent et les réfrigérateurs fonctionnent à vide, surtout dans les grandes familles. Restez calme ! La recherche a montré que crier, sous toutes ses formes, du harcèlement général aux insultes et à l’humiliation, n’est pas bénin — c’est dommageable et conduit à des problèmes de comportement plus tard. Alors respirez profondément, comptez jusqu’à cinq, et parlez calmement. Et avec amour.

3. Passez moins de temps sur votre téléphone (et plus de temps avec eux)

Votre temps est peut-être la chose la plus précieuse que vous pouvez donner à n’importe qui, alors pourquoi ne pas commencer par passer plus de bons moments avec vos enfants ? Déconnectez-vous de Facebook et oubliez de vérifier les dernières alertes pendant ces moments privilégiés. Être présent, c’est aimer.

4. Cherchez des petites « opportunités » de gentillesse

Rendre service est un excellent moyen d’inculquer la gentillesse à vos enfants, mais il ne doit pas nécessairement impliquer un gros effort organisé. Apportez un sac avec vous la prochaine fois que vous ferez une promenade dans le parc et que vous ramasserez des détritus. Vous pourriez aussi aider une femme âgée avec ses sacs à l’épicerie.

5. Soyez plus zen en voiture

Nous devrions tous nous exercer à être gentil, même lorsque l’autre personne, en face, est « anonyme », par exemple, dans sa voiture. Quand on voit sur Youtube des vidéos de personnes qui s’écharpent sur la route avec un langage fleuri, il n’est pas étonnant que la gentillesse ait du mal à survivre en voiture. Et c’est dommageable, surtout quand vos enfants sont dans la voiture. La prochaine fois qu’on vous fera une queue de poisson, faites preuve de compassion et dites à vos enfants qu’il est important de donner au conducteur le bénéfice du doute. Peut-être qu’elle est en retard pour récupérer son enfant à la crèche, ou peut-être qu’il se précipite à cause d’une urgence familiale ? Vous ne le savez pas et ça n’a pas d’importance. Vous devez être gentil, que les autres le soient ou non.

6. Partager un acte quotidien de « gentillesse » au moment du dîner

Demandez à tous les membres de votre famille, au moment du repas, de raconter quelque chose de « gentil » qu’ils ont fait pendant leur journée. Peu importe que ce soit un petit ou grand geste. Ceux qui n’auront rien à dire seront inspirés pour venir avec quelque chose à évoquer le lendemain. La gentillesse est addictive, vous allez vite vous en rendre compte !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]